Marianne K.

NOUS ETIONS DEBOUT

Zambon, Catherine

La Fontaine

12,00
par (Libraire)
20 avril 2018

Invitation à la résistance

Quelle force ! De la Zad de Notre dame des Landes au barrage de Sivens en passant par la Meuse et l’enfouissement de déchets nucléaires, voici un texte qui fait la part belle aux révoltes citoyennes et à la désobéissance civile ! Mieux encore, Catherine Zambon, avec son style incisif et mobilisateur, nous invite nous aussi à nous lever… Par la diversité de ses personnages et de leur voix, l'autrice nous amène à changer de perspective, à délaisser les discours des médias pour écouter, découvrir la réalité et apprendre à connaître ! Hymne à la tolérance, à la contestation sans violence, à l’action revendicatrice, Nous étions debout et nous ne le savions pas est une pièce formidable à lire, à faire lire, et à relire !

Et nous ne vieillirons jamais
par (Libraire)
20 avril 2018

L'été de la fructification

Vanessa, Janey, Mary, Amanda, Caitlin… autant de jeunes filles qui grandissent sur une île, au large des « terres perdues », lesquelles semblent avoir été balayées par de terribles fléaux. La communauté dont elles font partie rassemblerait ainsi les derniers survivants de l’espèce humaine. Leur manière de vivre est marquée par le patriarcat, le machisme et l’absence de liberté, surtout pour les femmes. Mariées très jeunes, formatées par l’école et l’éducation de leur père, les jeunes filles n’ont aucune perspective d’épanouissement ! Parmi elles, quelques unes commencent à poser des questions, à réfléchir à ce qui est arrivé sur les terres perdues, à espérer une autre vie, à revendiquer un traitement différent… Mais elles sont loin d’imaginer ce qui pourrait leur arriver si elles se montrent trop curieuses et entreprenantes… !
Un roman envoûtant dans la lignée des textes dystopiques de Margaret Atwood, Hillary Jordan ou Naomi Alderman !

Assommons les poètes !

Lucas, Sophie G.

Contre-Allée

10,00
par (Libraire)
13 avril 2018

Et à part ça, vous faites quoi ?

« Être poète, c’est une manière de vivre, d’être au monde, de ne pas trouver sa place, parce que toujours inconfortable. Écrire de la poésie de nos jours, est une forme de résistance. »

Ces mots de Sophie G. Lucas sont un préambule parfait pour entrer dans ce recueil de textes portant sur la condition de poète, sur la place de la poésie aujourd’hui, sur l’art et la création, sur la lecture et sur le partage ! Répartis dans quatre parties : Écrire, Faire écrire ; Lire (à voix haute) ; Résider ; Résister ; ces textes dépeignent avec sensibilité et franchise le quotidien d'un poète, avec ses moments de bonheur et ceux où l'on doute, ses réussites et ses échecs... Sophie G. Lucas, comme à son habitude, trouve les mots justes ! Ils viennent résonner en nous, lecteurs, provoquent un remue-méninges bienvenue et, surtout, nous donne envie de lire de la poésie ! Et d'en écrire...?

La ballade silencieuse de Jackson C. Frank
17,00
par (Libraire)
8 février 2018

Lire et écouter !

Vous ne connaissez ni Thomas Giraud ni Jackson C. Frank ? Quelle chance ! Vous êtes sur le point de faire deux formidables découvertes en un seul livre! Lisez La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank, tout en écoutant l’album Blues run the game, vous en aurez plein les mirettes et plein les oreilles, plénitude garantie !
Thomas Giraud nous avait déjà emballé avec son portrait d’enfance d’Élisée Reclus, avant les ruisseaux et les montagnes, un récit tout en finesse, parsemé de bouts de pensée fictifs et profondément marquants, il nous revient avec une « exo-fiction » sur la vie du plus illustre des chanteurs folk inconnus ! Américain, Jackson C. Frank a eu une vie complètement incroyable, pleine de drames mais aussi d’instants qui auraient pu s’avérer décisifs : une rencontre avec Elvis Presley, un disque enregistré grâce à Paul Simon… Pourtant, après un seul album, Jackson C. frank disparaît de la circulation. Thomas Giraud se plaît à essayer de combler les vides, à imaginer ce qu’a pu être la vie de cet artiste hors norme, qui conçut une dizaine de chansons fantastiques avant de retomber dans le silence !
Un roman émouvant et fascinant, dans lequel la musique résonne à chaque page et qui se penche sur la passionnante et ensorcelante question de la création !

ETERNEL PRESENT (L')

Servais Raoul

Invenit

20,00
par (Libraire)
8 février 2018

Conte dystopique, fable philosophique !

Dans la cité de l’Éternel Présent, Têtu-Seize est sur le point de connaître son affectation. À quelle corporation de métier sera-t-il affecté ? Les épousseteurs, les imprimeurs, les apprentis guide-justice… D’un esprit vif et rebelle, le jeune garçon n’est pas vraiment à sa place dans un monde qui ne s’intéresse ni à son passé ni à son avenir, qui a banni tous les nombres au-delà de 99 et qui puni sévèrement toute forme de curiosité… Quand il rencontre Blanche-Barbe, ancien conteur qui cultive sa mémoire, Têtu apprend qu’une autre existence est possible, ailleurs, et que sa cité n’a pas toujours été celle qu’elle est aujourd’hui… Il se lance alors dans une périlleuse aventure pour découvrir la vérité sur l’histoire de la ville !
Une fable philosophique et politique qui nous rappelle qu’il est absolument nécessaire de garder les yeux ouverts et qui nous met en garde sur la rapide montée des dictatures ! Magnifiquement illustré, cet ouvrage de Raoul Servais, réalisateur belge de films d’animation, est à mettre entre toutes les mains pour cultiver la soif de connaissances, seul gage de notre liberté !