Marianne K.

LA ROUTE DE NUIT

Hunt Laird

Actes Sud

22,00
par (Libraire)
18 avril 2019

Un lynchage comme spectacle

Alors qu'Ottie Lee embarque à bord de la voiture de son patron (avec qui elle a une liaison), en compagnie de son mari, pour aller assister au lynchage de trois jeunes noirs accusés de vol, Calla, jeune métisse de 16 ans, se retrouve abandonnée de tous avec un vieux pistolet en poche et se dirige vers la même destination... Pour chacun de ces personnages, le voyage réserve bien des contretemps, des obstacles et des questionnements !
Roman initiatique, historique, regorgeant de détails et de personnages secondaires marquants, La route de nuit nous embarque au cœur d'une époque marquée par le racisme et la violence... Après Les Bonnes gens et Neverhome, Laird Hunt prouve une nouvelle fois son talent !

Oyana

Quidam Édition

16,00
par (Libraire)
18 avril 2019

Rattrapée par son passé !

2018 - Canada.
Oyana apprend dans le journal la dissolution de l'ETA. L'annonce la bouleverse ! Pourquoi ? Qu'est-ce qui peut lier cette traductrice, vivant avec son mari médecin au Canada, au mouvement indépendantiste du Pays-Basque ? Qui est-elle vraiment ? Comment est-elle arrivée au Canada ?
Ramenée des années en arrière, Oyana ne peut plus taire le lourd secret qui pèse sur son existence... Dans une longue lettre, bouleversante, adressée à son mari, elle se confie enfin et raconte son histoire !
Un texte splendide !

L'odeur de chlore

Pelatan, Irma

Contre-Allée

13,00
par (Libraire)
18 avril 2019

Corps modulor

À l'heure où les corps changent, où les émotions s'intensifient, où les rivalités naissent, la narratrice nage... Dans cette piscine construite par Le Corbusier, où la norme est celle d'un homme d'1m83, la jeune fille cherche sa place et la natation devient centrale dans sa vie.
Ce texte court, intense, se lit comme on nage une longueur de crawl, en sortant la tête de l'eau régulièrement pour reprendre son souffle !

UNE TERRASSE AU SOLEIL

Jean- Fr Dietrich

Chantuseries

20,00
par (Libraire)
26 février 2019

Une vie !

Isabella marie sa fille aujourd’hui. Bérengère est sur le point d’épouser Driss, « un mariage d’amour » ; s’il manque certains à l’appel, ils sont tout de même nombreux à s’être donné rendez-vous dans le café librairie d’Isabella pour célébrer l’événement. Isabella, après des années de fuite en avant, s’est enfin posée aux côtés de Charles, au Poiré-sur-Vie, en Vendée. Mais si le bonheur et l’apaisement semblent l’avoir gagnée, il se pourrait qu’un simple coup de fil vienne tout chambouler ! L’écriture sait se faire délicate et sensible, et le sens de la formule est toujours présent chez Jean-François Dietrich. Il sait nous emporter par la dynamique de son intrigue, en nous donnant l’impression de connaître intimement chacun des personnages ! Un roman bouleversant de sincérité et d’empathie.

CHANT DE L'ETOILE DU NORD - CARNET DE IBOSHI HOKUTO
par (Libraire)
28 janvier 2019

Poèmes aïnous

À la librairie Les Lisières, on nous demande souvent d’où vient le nom de la librairie. Alors quand nous avons découvert les éditions Des Lisières, nous nous sommes posé la même question ! Mais nous avons surtout eu l’irrépressible envie de découvrir leur catalogue… Et quelle belle découverte ! Un des derniers titres parus est Chant de l’étoile du Nord, Carnet de Iboshi Hokuto, poète aïnou [1901-1929], en édition bilingue. Iboshi Hokuto fait partie de ce peuple du Nord du Japon, de l’île d’Hokkaido, rattachée au Japon officiellement dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Ostracisés, discriminés, les aïnous n’ont pu, pendant longtemps s’exprimer dans leur langue. Iboshi Hokuto, né en 1901, prend peu à peu conscience de la position de son peuple, vivant d’abord de petits boulots, puis alité à cause d’une grave maladie, il décide de se révolter par l’écriture ! Il écrira ainsi près de 400 tankas et 50 haïkus, ainsi que des essais, et entretiendra une riche correspondance avec Batchelor Yaeko, qui cherche elle aussi à protéger son peuple contre l’acculturation. Se plonger dans ce magnifique recueil c’est découvrir des textes forts, traitant autant du quotidien, de questions « triviales », que de la position d’un peuple, d’un esprit de révolte et d’un sentiment d’appartenance à une culture ancestrale. Il faut également saluer la traduction et l’adaptation de Fumi Tsukahara et Patrick Blanche, ainsi que la présentation passionnante de Gerald Peloux, maître de conférence à Cergy Pontoise. Laissez-vous séduire par ce bel objet à la présentation soignée et au contenu inspirant !