Rémi G.

Viens voir dans l'Ouest
par (Libraire)
26 mars 2019

Coup de coeur de Rémi

Tu sors d'où, Maxim ? Avec ta photo de trappeur BG, ton nom de médicament et ton style de dingue ? Surtout son style en fait. Ca sort d'où?

Et tes nouvelles ? Ca t'est venu comme ça ? Le trappeur fou de solitude, le couple en perdition, la mère de l'enfant frappé de folie, la dissidence des libertariens américains ?

Sincèrement, Maxim, tu m'as scotché au fauteuil sur chaque texte. C'est bluffant de maîtrise, bouleversant à se damner, et tes personnages, bon sang, sont d'une justesse à couper le souffle. Sur 20 à 30 pages, tu nous balances de la profondeur, de la nuance, et des paysages intérieurs effarants. Et le plus fort, je crois, c'est qu'on les aime immédiatement, tes paumés si dignes et si courageux.

J'entends déjà les journalistes te demander "A quand le roman ?". Comme si tu avais encore quelque chose à prouver...

Coup de coeur intégral !

Nuits appalaches

Éditions Gallmeister

21,40
par (Libraire)
1 mars 2019

Coup de coeur de Rémi

Tucker revient de Corée un peu déglingué, mais pas cinglé. Loin de là, tout est très clair dans son esprit, et c'est un gars bien.
Pas commode, mais droit.

Il rentre à pied dans son Kentucky natal, retrouvant les paysages et les odeurs qu'il aime tant. Il rencontre Rhonda, qu'il sauve des griffes d'un prédateur sexuel, et ils vivront ensemble un amour profond, intangible et bouleversant.

Pour autant, quand on n'a pas de bol, on n'a pas de bol. Le sort s'acharnera sur eux, et sur leurs enfants, mais il y a tant d'amour dans cette famille qu'une étrange lumière brille tout au long de ce roman dans la triste nuit de ces gens de rien.

Un roman superbe de Chris Offutt, peuplé de personnages inoubliables, dans une nature belle et consolatrice.
A la fois lumineux et déchirant, c'est un GRAND roman.

Merci Chris !
On aura attendu un moment avant de te relire, mais ça valait le coup !

Chroniques gourmandes

Pietri, Maxime

Zoé

9,00
par (Libraire)
21 février 2019

Coup de coeur de Rémi

Guillaume - "Tu devrais lire ça Rémi, c'est vachement bien !
Rémi - Tu dis ça parceque je suis gros, que t'es mince, et que c'est un truc sur la bouffe.
Guillaume - Raah mais lis-le, que j'te dis !

Du coup j'l'ai lu.

Force est de constater qu'en France, la bouffe, c'est sacré. On en cause tout le temps. Alors quand c'est un corse (quasi-français, quoi), édité en Suisse, le franchouillard de base s'approche de l'objet-livre avec circonspection, sinon méfiance, avec la tête de celui à qui on n'la fait pas.

Et c'est un feu d'artifice. Maxime Pietri a un talent exceptionnel pour nous éveiller l'appétit avec raffinement, élégance, espièglerie, curiosité, passion, humour. Passant de la blanquette au pot-au-feu, du poisson aux oeufs, c'est tout le répertoire classique qui est passé au crible de sa bonhommie.

Le hachis parmentier, ce n'est pas de la viande hachée et de la purée, il s'agit plutôt des restes de la veille, adoucis par un bouillon, qui ronronne sous l'édredon de Bintjes écrasés. Voilà.

Et ceux qui pensent l'inverse n'ont cas retourner parler de bouffe. Nous, on est passé à autre chose.
Merci Maxime !

Avec un grand H
par (Libraire)
20 novembre 2018

Coup de coeur de Rémi

Autant le dire tout de suite, les grands lecteurs d'histoire n'apprendront rien. Le gars convoque tout ce que l'Histoire (avec un grand H, y parait) a de cinglés, de héros, et de moment clés. Avec quelques illustres méconnus, toutefois.
Un peu comme une émission de classement des 50 meilleurs, en période de Noel. Vous voyez ?

Le sujet, c'est le style, la verve, le sens de la formule. L'histoire est retravaillée à la sauce punk, mélangée à tout ce que la langue française compte d'expression éculée et d'argot kitsch.

Au final, on a entre les mains la quintessence de ce genre tristement méprisé du livre de toilettes, à savoir des chroniques passionnantes et drôles, de quelques pages chacune.

Franchement génial.

LES ATTRACTEURS DE ROSE STREET
par (Libraire)
2 septembre 2018

Coup de coeur de Rémi

Encore un coup de maître de Lucius Shepard. Dans une ambiance poisseuse et lourde, il nous entraîne dans le fog anglais, où un Inventeur, en créant des machines à capter les particules nocives de l'air, attire à lui les spectres et les âmes errantes, dont celle de sa soeur...

Un récit fantastique et horrifique mené de main de maître, où se croise l'effroi, le remords, les tourments.
Et surtout, quelle écriture ! Il manie un style délicat, fluide, précis, élégant, qui compose une alchimie parfaite avec son imaginaire foisonnant et son atmosphère sordide. Je me suis fait mené en bateau (ou en train fantôme, ah ah ah) et j'ai adoré.

Merci à l'éditeur de ne pas avoir sombré dans les accroches faciles pour ce genre de truc : Non, Shepard ne fait ni du Lovecraft, ni du Dr Jekyll et M Hyde, ni du Stephen King (le seul auteur de fantastique qui se vend.). NON, Shepard fait du Shepard, et c'est déjà très ambitieux.

A découvrir !