Rémi G.

Conseillé par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

Un fait divers ! Voilà de quoi a été victime la famille décrite dans ce roman/polar psychologique.
Au début, il s'agit d'une histoire d'amour, sincère mais classique et banale, rien à relever de ce côté.
Bientôt, on apprend que la jeune femme est en prison. Pour une durée conséquente.
On va ainsi naviguer de période en période, de maintenant en prison et au présent de l'indicatif pour nous ancrer aux côtés de la prisonnière, à avant et à la montée jusqu'au tournant de l'histoire qui aboutira à l'emprisonnement.
L'écriture maitrisée du journaliste auteur nous accompagne comme dans un article relatant une affaire judiciaire au long cours. Avec en plus, les considérations psychologiques et atermoiements de la personne jugée coupable.
Addictif et atmosphérique, une belle réussite !

Chronique judiciaire

P.O.L.

22,00
Conseillé par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

"Il n'est jamais aussi bon que lorsqu'il ne parle pas de lui !"
Voici mon sentiment à propos d'Emmanuel Carrère.
Et puis le sujet abordé obligeait à être prudent comme un funambule sur un fil.
On découvre tout d'un sujet complexe, exposé à maintes reprises depuis le début des événements voici 7 ans. L'affaire est abordée de façon saine avec vocation de relater les fonctionnements de ce qui va s'étirer sur plusieurs mois. On reste dans la concision sans dérapage, excès ni ostentation. Nul besoin d'en faire trop pour créer l'émotion. Il aura suffit de raconter celle qui émane naturellement des journées qui passent dans ce tribunal.
La sensibilité présente à chaque page, pour chaque témoignage ou description juridique nous porte plus loin que ce moment, exceptionnel et heureusement, pour nous interroger sur notre relation à notre époque et à notre place en société.
Un texte bouleversant, empli de doutes et donc d'humanité.

19,00
Conseillé par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

Un livre qui parle de triple saut peut-il être enthousiasmant ?
Oh que oui ! répondrais-je...
Le sujet n'est pas le sport en lui-même, bien que l'auteur nous fasse passer quelques détails techniques pour nous coller au sentiment physique de la discipline et être au plus près de Victor.
Au début donc, Victor, notre ado personnage rencontre par hasard ce sport un jour où, avec son père, il change d'itinéraire pour rentrer après le passage à la superette du coin. Et la fascination commence, s'ancre en lui pour ne plus le quitter.
Ce livre est puissant, équilibré et aérien. Tout comme la discipline qu'il présente.
Les personnages se rencontrent, interagissent, sont "vivants entre eux" et nous touchent irrésolument.
Ce parcours de vie est magistralement lumineux.

16,50
Conseillé par (Libraire)
24 août 2022

Conseillé par Guillaume

Antoine Choplin continue d'explorer l'histoire avec une majuscule au travers de parcours de fourmis, de petites gens, de personnages souvent malmenés, maltraités et réduits à de simples jouets historiques.

Ici, c'est par le biais d'une rencontre autour d'un échiquier que le personnage central du roman nous réunit pour découvrir sa vie. Il est le grand absent mais il est le pivot de ce qui se passe.

D'une écriture sans artifice , ce roman ponctué de moments et tournures inattendues profite de la langueur de vacances italiennes pour jouer sur la mémoire et nous entrainer dans les troubles tourbillons historiques.

Conseillé par (Libraire)
24 août 2022

Coup de coeur de Rémi

Un livre magnifique, mélancolique, habité.

Pierre Adrian (que nous avions reçu à la librairie il y a quelques années pour Des âmes simples) propose un roman sur les vacances d'été, sur les moments d'oisiveté en famille, où le temps passe doucement à regarder les enfants grandir et les vieux devenir vieux. Nous voilà projetés en Bretagne dans la tête d'un jeune un peu vieux, surpris malgré lui que l'enfance et la jeunesse, si vite, si rapidement, sont déjà derrière lui.

Un été en pente douce, le soleil, la plage, les repas en famille, les cousins qu'on ne voit jamais, et le rêve idiot que tout cela se reproduira, été après été, pour toujours.

Malheureusement, un drame se noue en sourdine, et vient saisir le lecteur par sa violence et son injustice. Vous saurez, vous aussi, pourquoi "Brest est la porte du ciel"...

Un émerveillement.