Roselyne R.

Histoire du fils
15,00
par (Libraire)
14 septembre 2020

Avec une chronologie fantaisiste et débridée cernée d'ellipses, Marie-Hélène Lafon construit un roman attachant et crée une tension jusqu'à la dernière page.

Elle y construit le portait d'un fils privé d'un père et celui de sa mère, cette Gabrielle, affranchie et libre au mitan de ce vingtième siècle.

Douze tableaux se dessinent sous nos yeux ébahis par tant de virtuosité romanesque.

L'économie du récit crée un suspense, il oblige le lecteur à une bénéfique gymnastique de l'esprit à la fois nécessaire et impérieuse.

L'auteure reste le dépositaire de personnages ayant existé et qui lui ont confiés la matière pour écrire un si beau. roman.

Seule l'écriture de Marie-Hélène Lafon pouvait leur rendre un si bel hommage.

L'enfant céleste
17,00
par (Libraire)
7 septembre 2020

De la douceur

Dans ce délicat premier roman, Célian et sa mère sont unis par un lien ineffable qui va les emmener dans un lieu paradisiaque.
Cet enfant ne s'adapte pas à la vie scolaire et Mary décide après une rupture amoureuse de quitter la France avec lui. Ils partent pour l'Ile de Ven au large de la mer Baltique.
Au contact d'une nature accueillante, enveloppante et généreuse, la mère et le fils s'attachent à la vie d'un village et à ses habitants.
C'est ici qu'aurait vécu l'astronome Tycho Brahe et son odyssée leur sera racontée dans les moindres détails afin de mieux comprendre la présence du personnage d'Hamlet qui aurait inspiré Shakespeare.

Vous refermerez ce livre avec un vif sentiment de quiétude et de sérénité.

Une bête aux aguets

Éditions de L'Olivier

17,00
par (Libraire)
19 août 2020

Une lecture addictive et dérangeante

Préparez-vous à plonger en apnée dans ce texte déroutant à la croisée du "Horla" de Maupassant et de "Esprit d'hiver" de Laura Kasischke.

Vous allez entrer dans l'univers intime d'une jeune fille qui entend des voix et qui s'enferme dans une culpabilité dévorante.
On lit ce roman avec la peur au ventre, comme une expérience d'immersion dans le quotidien d'un être aux portes de la folie.

Un roman dont on va certainement parler dans cette nouvelle rentrée littéraire.

Liv Maria

L'Iconoclaste

19,00
par (Libraire)
7 août 2020

Quelle difficulté insurmontable que celle de parler d'un livre que l'on a tellement aimé. Celui-ci en fait partie et la gageure est grande.

Il faut se laisser embarquer sur les traces de ce beau personnage de femme qu'est cette incandescente Liv Maria.
Elle va traverser une vie semée d’embûches sentimentales qui vont la fortifier et l'embellir...

Un roman que vous chérirez longtemps tant le souffle de la liberté vous emportera loin du destin tout tracé de cette héroïne des temps modernes.

Un roman tout simplement, beau et subtil.

Buveurs de vent
20,90
par (Libraire)
28 juillet 2020

Quel bonheur de retrouver l'écriture flamboyante de Franck Bouysse ...

Encensé par les libraires lors de la parution de son précédent roman "Né d'aucune femme", voici un roman tout aussi fabuleux et très attendu par ses lecteurs.

Le roman s'articule autour de la présence d'une centrale électrique, perdue au milieu d'une vallée et tenue d'une main de fer par Joyce, personnage cruel et paranoïaque. Près de ce lieu vecteur de tous les emplois de la région, vit une fratrie plongée dans les vicissitudes d'un destin tout tracé.

Mais un drame, orchestré par des personnages tous aussi énigmatiques les uns que les autres, va se dérouler sous nos yeux et nous entraîner loin des sentiers battus.

Un roman d'une grande intensité.