La péninsule aux 24 saisons, Roman

Mayumi Inaba

Philippe Picquier

  • par (Libraire)
    24 mars 2022

    Coup de cœur d'Amelie

    Au fil des saison, tout en douceur, la narratrice relate sa nouvelle vie à la campagne, loin du tumulte de Tokyo. Elle nous transmet toute la beauté, les lumières, les sons du jardin et de la forêt qui l'entourent. C'est un livre dans lequel on se réfugie pour être bien, pour méditer, pour savourer les couleurs et les saveurs de la nature japonaise en bord de mer.

    Un délice de lecture!

    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    22 janvier 2022

    Recommandé par Charlotte

    Une ode à la nature, à la douceur de vivre et à la contemplation.

    Portrait d’une femme en milieu de vie quittant Tokyo pour la campagne. Un retour aux sources et à une vie simple, tournée vers les autres et l’éveil au végétal, au vivant. On prendra plaisir à découvrir toute une flore japonaise et une belle galerie de personnages.
    Ce livre est un havre de paix pour entrer dans la douceur des beaux jours.

    Charlotte


  • par (Libraire)
    12 janvier 2022

    Ressourçant !

    Besoin d’une pause dans la frénésie de la vie quotidienne ? Trouvez un endroit confortable, loin des rumeurs de la ville, et plongez-vous dans "La Péninsule aux 24 saisons", un texte d’une incroyable douceur… Apaisant !

    À bientôt 40 ans, une femme éprouve le besoin de quitter Tokyo, ses nuits sans obscurité, ses galeries marchandes aseptisées et ses millions d’habitants. Besoin d’une pause dans une vie qu’elle ne maîtrise plus, une vie qui file à toute allure… Quelques années plutôt, elle était tombée sous le charme d’un terrain sur une péninsule proche d’Ise, à quelques 500 km de la capitale nippone. Elle y a fait bâtir une maison, entourée par la forêt et un marais, un havre de paix dans lequel elle part se ressourcer régulièrement. Mais cette fois, elle ne connaît pas la date de son retour. Laissant son studio tokyoïte derrière elle, elle embarque quelques vêtements, des livres, des CDs, son ordinateur et son chat, et monte à bord d’un train qui l’emmènera vers une autre vie. Et durant près d’un an, soit 24 saison selon l’ancien calendrier japonais, elle renoue avec son environnement : balades en forêt, visite à son amie Kayoko qui récolte du miel, cuisine des légumes de saisons, travaux de jardin, observation de la faune locale… Elle admire cette nature luxuriante et vit à son rythme, dans une solitude reposante, écoutant le chant des oiseaux et profitant de la lumière des lucioles. Recevant parfois la visite de sa mère et de sa sœur, elle se plonge aussi dans ses souvenirs, essayant de faire le point et de décider de son avenir ! Au fil des promenades et des rencontres, elle découvre aussi l’histoire de la région, ses mystères, ses tracas, les aléas de la vie en campagne… On éprouve à la lecture de ce merveilleux roman une sensation de plénitude, une envie d’ouvrir les yeux sur les beautés simples et éphémères de notre environnement ! On referme ce livre avec l’impression d’avoir passé une semaine de vacances dans un merveilleux endroit et d’être enfin en accord avec nous-même !