Marianne K.

L'instant décisif / tuyo es el manana
par (Libraire)
21 août 2017

18 mars 1977, le destin en marche !

Après FrICTIONS, recueil de nouvelles d’une grande modernité et particulièrement entraînant, Pablo Martin Sanchez nous revient avec un roman polyphonique exaltant, nous plongeant dans l’Espagne de 1977, du 18 mars 1977 plus précisément, une Espagne en pleine Transition Démocratique après la mort de Franco.

Il y a Clara, petite-fille qui craint un camarade de classe encombrant ; Gerardo, le professeur qui cache plus d’un secret ; Carlota, l’étudiante en journalisme qui ose aller au devant des ennuis ; José Maria, le chef d’entreprise qui a bien des choses à se reprocher ; Maria Dolores, incarnant la voix d’un tableau qui a vu passer le siècle ; et Solitario VI, lévrier de course qui rêve d’une autre vie. Ce 18 mars 1977, de minuit jusqu’au soir, chaque personnage nous emporte dans son univers, son destin se mêlant inexorablement à celui des cinq autres : pour le meilleur ou pour le pire… !
Des manifestations étudiantes réclamant l’amnistie au trafic de nouveaux-nés en passant par la corruption et la répression, l’auteur convoque toutes les plaies de l’Espagne de l’époque, révélant par là les « fissures du contes » et la violence d’une période complexe.

L’Instant décisif, tour à tour, vous remue, vous émeut, vous révolte, et toujours vous passionne ! Une fois encore, Pablo Martin Sanchez parvient à innover, impressionnant par la composition parfaitement maîtrisée de ses récits, par la vitalité de sa langue, la dynamique de son style et la profondeur de ses propos !

Creepy

Est En Ouest

20,00
par (Libraire)
20 juillet 2017

Un thriller psychologique glaçant !

Takakura est enseignant en psychologie criminelle à l’université. Il mène une vie paisible avec sa femme, dans un quartier résidentiel de Tokyo. Lorsqu’un ancien camarade de lycée lui rend visite et lui demande son avis sur une affaire de disparitions, il pressent que les choses sont sur le point de basculer. Une jeune fille qui se réfugie chez lui, une maison incendiée, un voisin étrange et perturbant, un jeune homme qui harcèle une étudiante… Takakura a l’étrange intuition que tout est lié ! Mêlé bien malgré lui à cette vaste enquête, notre professeur parviendra-t-il à lever le voile sur les événements ?

Véritable thriller psychologique, ce roman policier se dévore. Grâce à la construction de son récit, Yutaka Maekawa parvient à distiller les indices pour rendre son intrigue absolument passionnante et glaçante ! À saluer également le travail de traduction de Sylvain Cardonnel et les éditions d’Est en Ouest pour avoir mis à l’honneur cet écrivain de talent !

Adapté au cinéma par Kiyoshi Kurosawa en 2016 !

Vingt minutes de silence
par (Libraire)
7 juin 2017

Redécouvrir LNB7

Ah les malédictions littéraires… Aucun doute qu’Hélène Bessette en fut victime. Encensée par ses contemporains, Duras, Queneau, à la parution de ses romans chez Gallimard entre 1953 et 1973, cette auteure prodigieuse est aujourd’hui quasiment oubliée ! Heureusement, le label Othello des éditions Attila, qui fait la part belle aux œuvres poétiques et artistiques, a décidé de republier ces textes majeurs de la littérature française.
Grand bien nous fasse ! Car à ouvrir au hasard Vingt minutes de silence, on comprend immédiatement que nous sommes face à une œuvre innovante et fascinante, capable de changer une vie, de transformer son lecteur ! Avant même de commencer à lire, la mise en page nous ensorcelle : colonnes de mots, retours à la ligne intempestifs, majuscules effrayantes… Mais n’oublions pas l’intrigue, si on peut parler d’intrigue : un homme meurt assassiné, une nuit, dans sa maison. S’y trouve également sa femme, endormie ?, sa bonne, Rose Trémière, et son fils, 15 ans, accusé du crime. Mais que s’est-il réellement passé dans cette famille où tout le monde lit des romans policiers, soit pour s’endormir, soit au lieu de s’endormir, soit dans « la solitude des femmes mal-mariées » ? On se laisse happer par ce roman déroutant mais ô combien resplendissant !

La révolte des premiers de la classe, Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines

Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines

Arkhê

17,50
par (Libraire)
30 mai 2017

Métiers à la con et recherche de sens !

Ils fleurissent sur le net et dans les magazines, ces portraits de trentenaires diplômés de hautes écoles ou de master en tout genre, qui, lassés d’un univers en manque de sens et de concret, décident de tout quitter et de se lancer dans une nouvelle activité professionnelle, dans la production, la restauration ou la création d’un petit commerce de proximité… « Retrouver du sens », du contact, de la simplicité, serait-ce là le credo d’une génération qui se trouve confrontée à un monde du travail de plus en plus cloisonné, bureaucratisé et déshumanisé ? C’est sur cette question passionnante que se penche Jean-Laurent Cassely, journaliste, « chroniqueur de la vie et de l’œuvre des classes supérieures », selon son éditeur, Arkhé. Entre portraits, réflexions et analyses, le lecteur remet en question la notion de travail, de passion, d’urbanisme et de déclassement social ! Et si vous avez des doutes sur votre propre activité, plusieurs tests vous permettront de vérifier si vous avez un « métier à la con »… Une lecture enivrante et pleine de sens !

Fille de joie

Murata, Kiyoko

Actes Sud

21,80
par (Libraire)
26 avril 2017

L'univers confiné des prostituées de l'ère Meiji

A l'orée du XXème siècle, Ichi, 15 ans, est vendue à une maison close réputée. Pour ses parents, pêcheur et plongeuse, vendre leur fille était la seule solution pour échapper à la pauvreté. Mais dès les premiers jours, Ichi comprend qu'elle aura bien du mal à s'adapter à ce nouveau monde. Pas particulièrement jolie ni élégante, Ichi se démarque surtout par son caractère fort et sa soif d'apprendre ! Profitant d'un nouveau décret obligeant les tenanciers à envoyer leurs filles à l'école, elle apprend tout ce qu'elle peut ! Si la courtisane chargée de l'éduquer lui apprend la soumission, l'art de l'épilation, du savoir-vivre et de la séduction ; la maîtresse d'école veille quant à elle à ce qu'Ichi sache lire, écrire, et surtout compter !
Formidable roman, Fille de Joie nous propulse dans l'univers confiné des prostituées de l'ère Meiji, en suivant un personnage au caractère bien trempé qui découvre contre toute attente la possibilité du choix et de la révolte !
Coup de cœur unanime des libraires !