Marianne K.

Les seigneurs de Bohen
par (Libraire)
28 mars 2017

Un univers fascinant

Quelle aventure ! Quelle immersion dans un monde si complexe ! Quel suspens haletant ! Se plonger dans Les Seigneurs de Bohen, c’est prendre le risque de ne plus vouloir en sortir, d’oublier toute réalité et de se laisser emporter dans l’aventure, aux côtés des multiples personnages… Maëve, la jeune sorcière des Havres partie plaider sa cause auprès de l’impératrice ; Sainte-Étoile, le bretteur en quête de rédemption ; Sorenz, le franc-tireur qui souhaite renverser l’empire ; Wens, le clerc de notaire condamné aux mines ; ou encore Sigalit, la ravaudeuse dont la Voix se fera bientôt entendre…
Dans un style percutant et maîtrisé, Estelle Faye nous embarque dans un univers de « dark fantasy » passionnant, nous prouvant que ce sont les petites gens qui font les grands peuples ! Le rythme soutenu, la plume tout en légèreté et puissance, les personnages attachants, la culture riche et singulière ; voilà autant d’ingrédients qui font de ce roman une magnifique réussite !

Héritières
19,00
par (Libraire)
21 mars 2017

Ensorcelant

Réunis pour la première fois dans un même volume, Héritières, publié par les éditions du Tripode, les trois courts romans de Marie Redonnet retrouvent toute leur force et leur cohérence ! Avec son écriture lancinante, toute en simplicité et finesse, Marie Redonnet nous conte les destins de trois femmes qui assistent, quasiment impuissantes, à la fin inéluctable de leur environnement ; un hôtel qui tombe en ruines dans Splendid Hôtel ; une vallée qui se dépeuple dans Forever Valley ; et une lagune bientôt ensevelie, une ville qu’on abandonne pour Mélie, dans Rose-Mélie-Rose. De roman en roman, Marie Redonnet gagne en puissance ; on est de plus en plus subjugué, happé par ces histoires, entre fables et contes cruels… Les voix de ces héroïnes, qui luttent de toutes leurs forces pour sauvegarder le monde tel qu’elles le connaissent, nous ensorcellent et nous entraînent toujours plus loin dans la folie des hommes !

Moujik moujik

Éd. des États civils

12,50
par (Libraire)
21 mars 2017

Éblouissant !

Après avoir publié Témoin, recueil de textes issus d’une immersion dans un tribunal, les éditions La Contre Allée ont décidé de republier deux textes indisponibles de Sophie G. Lucas : Moujik Moujik et Notown. Ce qui saute aux yeux, de nouveau, c’est ce formidable talent qu’a Sophie G. Lucas de se faire la porte-parole des vies que l’on laisse trop souvent sous silence. Elle se fait témoin d‘une réalité brute, crue, et parvient à rendre la parole à une marge oubliée ! Son travail, à mi-chemin entre poésie et documentaire, entre fiction et réalité, est une pépite ! Son style ciselé, précis, percutant est d’une beauté sans égale, d’une finesse et d’une sensibilité incroyables ; on lit et on relit ses courts textes qui nous vont droit au cœur, qui nous font voir les choses différemment… Que peut-on attendre de plus de la littérature ?

Contre-jour

Rosenberg, Sara

Contre-Allée

18,50
par (Libraire)
8 mars 2017

Osez regarder à Contre-Jour !

« Toi, tu sais qu’il ne m’aurait pas laissée seule. Je ne sais pas, mais il y a quelque chose d’étrange, quelque chose qui n’a rien à voir avec moi, mais avec le procès. »
Lorsque Jeronimo est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel et que la police conclut à un suicide, Griselda, sa femme, refuse de croire à ces conclusions et tente de comprendre ce qui est arrivé… Argentins exilés à Madrid, le couple mène une existence plongée dans le théâtre et la création, mais le passé, fait de crimes, de corruption et de peur, semble les rattraper.
Portrait d’une femme passionnée, roman profondément engagé, texte puissant, Contre-Jour est une ode à la littérature, au théâtre, à la liberté conquise et à la vérité ! Griselda, guidée par sa soif de vengeance autant que par son amour pour Jeronimo et pour le théâtre, est un personnage saisissant, surprenant, qui se révèle au fil des pages bien plus fort que ce que l’on pensait…

Haïkus d’enfant et de rainette, Bilingue français-japonais

Bilingue français-japonais

Haïkus de Gilles Brulet et dessins de Chiaki Miyamoto, Traduction par Masashi Tsuchiya

L Iroli

10,00
par (Libraire)
28 février 2017

Quelle meilleure source d'inspiration pour un haïku que la nature et les joies de l'enfance ? Dans ce merveilleux album, la poésie est autant dans les petits poèmes japonais que dans les illustrations d'une infinie tendresse ! Laissez-vous emporter par les aventures de cette petite fille : sur une branche d'arbre, dans une mare, au cœur d'un verger ou sur le dos d'une rainette. Une invitation à profiter de l'instant présent et des joies simples de la vie ! « Pleine lune immense / Enfant sous son édredon / Rainette sous l'onde ». Pour petits et grands !