En raison des circonstances actuelles, nos librairies sont fermées et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Marianne K.

Croc fendu

Tagaq, Tanya

Christian Bourgois

20,00
par (Libraire)
18 mars 2020

Fin des années 1970, extrême nord du Canada, village Inuit. Une jeune fille nous raconte ce que c'est que de vivre au soleil de minuit, dans une communauté dont les coutumes, la culture et les traditions sont méprisées... On est loin du cliché de la beauté de la nature et de la richesse d'une culture ancestrale : violence des hommes envers les femmes, des lycéennes envers d'autres, ravages de l'alcool et des drogues en tout genre...
Mais c'est aussi l'histoire d'une adolescente qui devient peu à peu une femme, qui s'impose, qui n'a plus peur... La langue est superbe, mélange de prose et de poésie, images oniriques et crudité du quotidien !

Shuni, Ce que tu dois savoir, Julie

Ce que tu dois savoir, Julie

Fontaine Naomi

Mémoire d'encrier

17,00
par (Libraire)
10 mars 2020

La vie est un cercle.

Naomi Fontaine, autrice Innue du Quebec, s’adresse à son amie Julie (prononcé Shuni en innu puisque les sons [j] et [l] n’existent pas), sous la forme d’une longue lettre. Celle-ci est sur le point de rencontrer les Innus, une des Premières Nations du Canada, et de leur venir en aide... À la fois émouvante et d’une richesse incroyable, cette lettre aborde de nombreux sujets : l’histoire des Innus, de la colonisation, de la création des réserves, de la discrimination et du racisme ; mais aussi la famille, l’amour, la filiation… Il est question de langue, de création, de voyages et de découvertes, d’apprentissages. Magnifique récit, "Shuni" fait partie de ces livres à la puissance rare ! Des livres qui interpellent, qui marquent, et qui, surtout, invitent à lire davantage, à creuser le sujet… Terminer la lecture de ce livre n’est pas une fin, c’est un début, un premier pas, une ouverture !

L.A. BIBLIOTHEQUE
par (Libraire)
28 janvier 2020

Des livres en feu

Le 26 avril 1986 est une date qui a marqué l’histoire : c’est celle de la catastrophe de Tchernobyl, événement qui a occupé la presse du monde entier pendant des semaines… Mais à l’autre bout du monde, une autre catastrophe, un autre incendie, passait inaperçue : celui de la bibliothèque centrale de Los Angeles. Un incendie tellement extraordinaire qu’il marquât la carrière des soldats du feu présents : 500 000 livres partis en fumée, 700 000 autres endommagés (autant par les flammes que par l’eau répandue pour stopper la progression de l’incendie) ! Dans un récit ultra-documenté, au dynamisme sans faille, aussi prenant que le meilleur des thrillers, Susan Orlean revient sur cette histoire : les faits, la recherche d’un suspect, mais aussi l’histoire de la bibliothèque, déjà témoin de nombreux événements historiques, et la propre passion de la journaliste pour les livres et les bibliothèques. Un ouvrage de non-fiction incontournable !

Rouge pute

Perrine Le Querrec

La Contre Allée

15,00
par (Libraire)
28 janvier 2020

« Conjugaison
(se taire)

Je me tais
Ta gueule !
Il me tue
Nous nous taisons
Vous, vous vous taisez
Ils assassinent »

Pendant plusieurs semaines, dans le cadre d’une résidence d’écriture, Perrine Le Querrec a reccueilli les témoignages de femmes victimes de violences conjugales. Des femmes « fortes, secouées par la tempête », des femmes prêtent à parler, à dire les coups, le harcèlement psychologique, les viols, les traumatismes, les blessures ; mais aussi le choix de partir, la prise de conscience, les procédures pénales, les confrontations ; et puis l’après, la reconstruction, la difficulté de réapprendre à vivre, de se dire qu’on a aussi droit au bonheur, qu’on vaut quelque chose… Reprendre confiance, en soi, et en les autres !
Perrine Le Querrec fait le choix de la poésie, une forme de poésie documentaire. Avec les mots de ces femmes, des mots directs, qui touchent au cœur, qui retournent le ventre, elle raconte et « brise le silence et l’indifférence »… Ce sont des textes physiquement puissants, impossible de ne pas prendre de plein fouet toutes les émotions qu’ils véhiculent : la peur, l’humiliation, la douleur, la honte, le dégoût, mais aussi l’espoir et la joie, la volonté de changer les choses !

Allegheny River
21,90
par (Libraire)
21 janvier 2020

Voyage dans les Appalaches

Nous avions découvert Matthew Neill Null avec Le Miel du lion (Albin Michel, 2018) ̶ magnifique roman sur l’exploitation forestière en Virginie-Occidentale au début du siècle ̶, nous le retrouvons aujourd’hui avec plaisir grâce à ce formidable recueil de short stories : Allegheny River, de nouveau publié dans la collection « Terres d’Amérique » des éditions Albin Michel. Matthew Neill Null prouve de nouveau son talent de conteur et imprime sa voix dans ces nouvelles qui ont toutes pour cadre la région des Appalaches, des débuts de la période coloniale jusqu’à nos jours. Du vendeur ambulant au chasseur d’ours en passant par le mineur ou le naturaliste, voilà toute une galerie de personnages qui se trouvent confrontés non seulement à la nature, si particulière dans cette région : rude, violente, parfois dangereuse ; mais aussi à l’évolution sociale et politique du pays. Des textes marquants, touchant autant au singulier qu’à l’universel !