Elodie R.

Conseillé par (Libraire)
14 mars 2024

Un livre éblouissant et qui prend aux tripes.

Fraîchement arrivée dans les Highlands, Inti, une biologiste, prépare la réintroduction des loups dans la région avec son équipe de scientifiques. Cette opération permettrait de reverdir et de relancer tout un écosystème disparu à cause de la surpopulation de certains animaux. Mais cette action est menée sans l'assentiment des habitants, pour beaucoup éleveurs, qui se montrent très hostiles à leur égard. Lorsqu'Inti découvre le corps sans vie d'un homme du coin à la lisière de la forêt, elle le dissimule de peur que les habitants ne se retournent contre les loups... Le roman est bâtit autour du personnage d'Inti, une femme révoltée qui refuse de se laisser menacer et qui tient tête aux habitants, tout en s'occupant de sa sœur jumelle malade. Elle doit également composer avec une sensibilité particulière : elle est atteinte de synesthésie visuo-tactile, une singularité qui lui fait éprouver dans sa chair les sensations (notamment les blessures) qu'elle voit humains ou animaux ressentir. Au cœur de la nature écossaise, Inti ne peut compter que sur elle-même.
Je pleure encore la beauté du monde est un roman intelligent qui évite tout manichéisme dans sa manière d'aborder des sujets tels que le rééquilibrage d'un écosystème grâce à la réintroduction des loups, la violence des hommes à l'égard de la nature comme des femmes, et l'impact psychologique des traumatismes.
Un texte composé dans un écriture somptueuse aux accents poétiques, dont certaines phrases restent en mémoire bien après les avoir lues. Parfaitement construit, il est empreint d'une tension qui se construit crescendo. Le lecteur est envoûté par la beauté puissante et fascinante des loups et l'autrice partage un regard empreint de respect et d'amour pour la nature tout en montrant sa violence latente.
Un livre éblouissant et qui prend aux tripes.

19

Didier Jeunesse

12,50
Conseillé par (Libraire)
24 janvier 2024

L’orage approche et le ciel se teinte de gris. Dans cette atmosphère chargée d’électricité, les motifs brillants de ce livre cartonné font écho à la pluie et aux éclairs. Le texte renforce cette impression en décrivant la texture de l’air, la chaleur oppressante du temps qui vient avant que l’orage n’éclate. Mais il montre aussi le réconfort de se réfugier à l’intérieur d’un foyer rassurant et le monde nouveau qui s’ouvre quand l’orage est passé, lorsque les arbres gouttent de pluie et que le monde à l’air de renaitre. Un merveilleux album qui prête une grande importance aux sens et qui permet de commencer à apprivoiser ses peurs. À lire aux petits dès 1 an.

Collection Proche

8,10
Conseillé par (Libraire)
24 janvier 2024

Tibi la Blanche nous emporte dans le tourbillon de la vie de trois adolescent.e.s sénégalais.e.s qui négocient leur quotidien toutes pensées tournées vers l’avenir qui se déploie devant eux, car ils sont sur le point de passer le bac. Un texte dynamique, extrêmement prenant et marqué par la gouaille de Tibi. C'est aussi une réflexion sur le destin des jeunes générations dont le continent reste marqué par la colonisation et le racisme.

Conseillé par (Libraire)
24 janvier 2024

Avec En salle, Claire Baglin nous plonge dans le quotidien d’une employée de fast food, un petit job qui fait écho au travail ouvrier de son père. À ces points de vue se cognent ses souvenirs d'enfant et des moments tant désirés et réconfortants passés dans ces restaurants. Un roman social qui happe le lecteur et sonne juste.

Conseillé par (Libraire)
24 janvier 2024

Dans la droite lignée de son précédent livre "Je suis une fille sans histoire" (Editions de L'Arche) que nous avions adoré, Alice Zeniter reprend le fil de ses réflexions sur la littérature, la fabrique des fictions et les implications politiques des représentations. Voilà une déclaration d'amour à la littérature à travers un texte stimulant et passionnant !