Littérature -.

par (Libraire)
10 janvier 2022

Que jeunesse se passe...

Nico est une jeune homme de 24 ans. Il tente de terminer un mémoire en histoire de l'art sur Francis Bacon, il compose et interprète des morceaux dans un groupe, il traîne, avec sa bande de potes. Il se laisse porter, sans se poser de questions. Et puis, lors d'une soirée il rencontre Laura. Et toutes ses certitudes volent en éclat.

Jérôme Attal raconte cet "âge des amours égoïstes", celui où l'on nous dit "profite" et en même temps "grandis un peu!" Cet entre-deux où les amis commencent à trouver un métier, se mettre en couple, fonder un foyer. La pression de la société, de la famille, pour se décider, quitter définitivement l'insouciance quand d'autres, plus âgés, nous encouragent au contraire à jouir encore un peu de cette précieuse jeunesse.

Un roman doux-amer, plein de références littéraires, musicales, cinématographiques.

Aurélie

par (Libraire)
10 janvier 2022

Que faire de la fiction?

A travers un roman délicat et poétique, Lucile Bordes s'interroge sur la nécessité et le pouvoir de la fiction, du romanesque et de la littérature, dans une époque où tout est témoignage, récit, vérité. Que valent les mots? A qui les confier? Sous quelle forme? Pour raconter quoi?

Elle aborde aussi des thèmes tels que la vie en société, les exilés, l'entraide, des thèmes qu'elle met en scène dans un futur proche mais qui sont on ne peut plus d'actualité.

Un roman important !

Aurélie

23,00
par (Libraire)
28 décembre 2021

Sous les néons

Rêver de l'Europe, pour fuir, la violence d'un quotidien, la violence des hommes, la déception, se rêver autrement, ailleurs.

Les yeux qui s'illuminent lorsqu'une proposition est faite: "Oui, on peut vous envoyer en Europe, Londres, pour 30 000€". Et derrière la proposition, si alléchante, la réalité, froide, rude: prostituée à Anvers.

Là où certains auteurs auraient pu se contenter de décrire froidement cette réalité sordide, Chika Unigwe a préféré raconter, mettre de la chair, des mots, tenter de mettre du sens, sur les destins de ces femmes, victimes mais qui refusent de se laisser abattre, des héroïnes modernes qui gardent une énergie incroyable malgré des histoires difficiles.

Un roman fort, poignant et nécessaire.

Aurélie

Antoine Laurain

Flammarion

20,00
par (Libraire)
28 décembre 2021

Sous le signe de Vénus

Xavier est un agent immobilier fraîchement divorcé. Il tente de réussir à mener de front son quotidien d'agent immobilier tout en essayant de rendre exceptionnels les rares moments qu'il peut passer avec son fils. Il découvre dans un appartement qu'il a vendu une grande boîte ancienne contenant un télescope ayant appartenu à un astronome de Louis XV: Guillaume le Gentil de la Galaisière.

Antoine Laurain, va mêler subtilement l'histoire de ces deux hommes, chacun poursuivant un rêve, à la recherche d'un idéal, la tête dans les étoiles, oubliant parfois d'avoir les pieds sur Terre.

Un roman merveilleux, plein de péripétie, qui fait du bien au moral!

Aurélie

18,00
par (Libraire)
28 décembre 2021

La lumière des polders

Un roman choral original, puisque, au fil des pages, vont s'exprimer tour à tour les personnages, mais aussi les paysages. Tous, vont raconter cette existence, celle de Paul, un petit garçon dont le père est parti refaire sa vie en Angleterre, qui vit avec sa mère qui travaille à la supérette et sa sœur, encore adolescente, mais déjà enceinte. Paul parcourt, dès qu'il le peu ces paysages, les polders, et noircit des pages de carnets. Car si tout lui échappe, il s'accroche à un rêve: plus tard, il sera écrivain !

Un roman doux-amer, à l'image d'un film des frères Dardenne. Un premier roman surprenant par sa maîtrise, sa narration. Une véritable voix au service d'une histoire tendre et lumineuse.

A découvrir absolument !
Aurélie