sandrine57

Lectrice compulsive d'une quarantaine d'années, mère au foyer.

Le gardien du feu
27 novembre 2012

Attention coup de coeur

Tout est beau dans ce très court roman qui prend la forme d'une lettre-confession; l'écriture, toute en finesse et concision, les descriptions d'hostiles terres bretonnes, la psychologie et la mentalité des personnages, les sentiments: amour, adoration, passion, désespoir, jalousie, folie. Dès les premières lignes, on a connaissance du drame et pourtant le suspense s'installe et on tourne les pages à toute vitesse pour connaitre les détails qui vont conduire au geste fou final. On ne lit pas cette histoire on la dévore.

Les Thébaines., 2, De roche et d'argile, roman
27 novembre 2012

J'ai lu le tome 1 La couronne insolente il y a deux ans et je me souviens avoir été gênée à l'époque par les fautes de grammaire et les constructions de phrases un peu spéciales. J'avais mis cela sur le compte d'une mauvaise traduction. Mais renseignements pris, il s'avère que l'auteure est française! C'est donc sa façon d'écrire et son style que je n'aime pas du tout puisque le tome 2 est de la même veine que le premier. Le moins que l'on puisse dire c'est que Jocelyne GODARD ne sait pas raconter une histoire! C'est très bien documenté mais ça manque de ce petit quelque chose qui fait qu'on entre dans l'histoire et qu'on s'attache aux personnages. C'est plat, sans saveur et franchement ennuyeux. Les personnages sont froids et ne permettent pas l'empathie. C'est vraiment dommage parce que l'histoire de ces femmes qui se hissent aux postes de premier plan et qui essaient de concilier ambition et maternité aurait pû être passionnante.
Une lecture que je ne recommande pas.

La Vie d'une autre, roman
7,10
27 novembre 2012

J'ai lu ce livre avec beaucoup d'intérêt et de plaisir. Certaines réflexions sur le couple, le temps qui passe, l'amour maternel m'ont touchée. Le rythme est soutenu et vraiment on est de tout coeur avec Marie dans sa recherche d'identité. Mais la fin m'a un peu déçue et je n'ai pas pû m'empêcher de me dire: "Tout ça pour ça!". En effet, je trouve que la raison de cette amnésie est somme toute très banale et je ne comprends même pas que cela ait pû provoquer un tel choc.
Il reste la belle écriture d'une auteure que je relirais volontiers.

Les Thébaines., 3, Les thébaines Tome III : Vents et parfums, roman
27 novembre 2012

Après deux premiers tomes décevants, j'ai enfin accroché à cette histoire! Hatchepsout et sa cours quittent Thèbes et entreprennent un voyage périlleux durant lequel rien ne leur sera épargné et ils vont devoir affronter tempêtes, enlisements, épidémies et complots divers. Le Pays du Pount leur résevera également son lot d'embûches mais le but est atteint et le livre s'achève au moment où les bateaux s'apprêtent à retourner en Egypte. Ce tome-ci est donc nettement meilleur même si le style est à mon avis toujours aussi pauvre. J'avais décidé de m'arrêter là mais si je trouve la suite chez un bouquiniste je vais finalement tout de même me laisser tenter.

Bleu blanc vert, roman
7,40
27 novembre 2012

Gros coup de coeur

Gros coup de coeur pour ce roman à deux voix, celle de Lilas, fille d'un martyr de l'indépendance et celle d'Ali, fils d'un héros de la guerre. En 1962, ils entrent au collège et découvrent une nouvelle liberté, une nation à construire. Ils vont s'aimer, se marier et avoir une fille. Leur couple va surnager entre espoir, désillusion, modernité et pression des traditions. Le livre s'achève en 1992 avec la montée de l'intégrisme et la victoire du FIS aux élections et c'est 30 ans d'histoire de l'Algérie que j'ai découvert à travers la vie de ces familles vivant dans un immeuble d'Alger.
Les premières joies de l'indépendance, la corruption des dirigeants, l'émancipation des femmes, la pression sociale, on découvre un pays, on comprend son histoire. C'est beau, émouvant, passionnant.