Jean T.

https://lecturesdereves.wordpress.com/

https://lecturesdereves.wordpress.com/

Dernier commentaire

Corinne Royer

Actes Sud

par (Libraire)
20 septembre 2021

[...]
Corinne Royer a choisi d’écrire un roman en faisant entendre les voix de Baptiste, une soeur, des voisins, la mère de son ami d’enfance handicapé, et aussi un contrôleur, en alternance avec celle de Jacques Bonhomme pendant ses jours de cavale. Elle raconte ainsi la réalité du monde paysan en ce début du 21e siècle. Les effets pervers de la traçabilité, de la réglementation inadaptée au monde animal. L’agriculture intensive pousse à augmenter la production sans tenir compte du rythme de la nature, d’où "Toute cette merde chimique qu’on déverse dans les champs", le recours à des technologies qui aident à produire plus en aliénant la liberté des agriculteurs, l’agrandissement des exploitations et les dettes qu’il faut contracter et qui ne laissent place à aucun accident de production.

Inspiré d’un fait réel qui s’est déroulé en 2017 ("l’affaire Laronze"), sans être une enquête, le roman est documenté. Il montre la perte de sens évidente que subissent les éleveurs et qui poussent trop d’entre eux au suicide, la réduction des animaux à un produit qu’il faut exploiter au mieux, les règles rigides et abusivement prégnantes.
On serait tenté à se poser la question du coupable, ce serait une erreur. Car c’est bien nous qui épuisons les ressource naturelles, c’est bien nous qui consommons trop de viande, c’est bien nous qui nous installons dans les campagnes et en chassons les paysans, c’est aussi nous qui nous accommodons de leur disparition en leur préférant des exploitants agricoles, c’est bien nous qui acceptons qu’ils vivent dans la misère, qu’ils cherchent d’autres façons de vivre et de travailler pour avoir quelques moments de vacances... Le monde paysan est à l’image de notre société, bien malade mais indispensable.
Ce roman très bien écrit, addictif, émouvant, sombre, parfois mystique, est un cri. Puise-t-il être entendu par-delà les campagnes et les villes.

Florence Aubenas a raconté l’histoire de Jérôme Laronze dans une série d’article publiés dans le journal Le Monde [ https://bit.ly/39jgPjF] en août 2021

Dernier ajout à des listes