MyriamPele

Je grignote surtout la nuit...Jamais rassasiée! Je lis surtout des romans, j'aime beaucoup les nouvelles et je commence à m'intéresser à la BD .

Maritima

L'Observatoire

20,00
10 mars 2019

Pays d'ocre

D'une région dramatiquement marquée par la pollution de l'eau et de l'air, Sigolène Vinson en fait un roman attachant. Dans un décor magnifique et monstrueux, elle place Jessica, jeune femme indécise, et son petit garçon Sébastien, qu'elle regarde à peine. Son père Joseph, privé de parole, et Émile, son ami, grand-père de deux orphelins : Antoine, 12 ans et surdoué, et Dylan, 8 ans petit clown triste. Et puis Ahmed, l'ingénieur dans une usine, et bien d'autres... Une épouvantable tragédie fera tout basculer, et l'équilibre de ces existences en sera à jamais perturbé. Un roman qui fait réfléchir aux conséquences de l'industrialisation sur les sites, et à la fragilité de l'humain face à la maladie, à la mort, à la disparition.

Le petit veilleur
13,00
2 mars 2019

Dans le premier chapitre de cette petite pépite, Thierry s'exprime... Il rêve et soulève à demi ses souvenirs et ses espoirs. Le foyer, Sophie, la jardinière qui l'a pris sous son aile, sa mère, auprès de laquelle il mène une existence étrange, faite de départs et d'attente. Et puis il y a l'homme, celui qui conduit la voiture, dans laquelle Thierry est assis. Où le mène cette voiture, qui longe l'océan, qui traverse des villes et des villages, terrains d'observation pour Thierry ?
Grâce à l'écriture envoûtante de Benoît Reiss, la poésie l'emporte sur l'angoisse, la beauté des paysages sur la noirceur de l'existence de ce "petit veilleur".
Le deuxième chapitre, très court, amène enfin Thierry à destination, mais c'est aussi la réalité qui court au-devant de ce petit garçon qui attendait toujours le retour de sa maman. C'est beau, c'est triste.

Un bain de forêt : le Shinrin Yoku à la française
6 février 2019

Bien fait pour les arbres !

Ce court essai sur les bienfaits de l'influence des arbres sur la santé mentale et physique des humains est riche de conseils, d'informations et de recettes. C'est tout simple, et tout simplement écrit. On y trouve là un bel ouvrage à emporter partout où l'on peut trouver des arbres et, d'après l'auteur, il y a plus qu'on ne croit de forêts près de chez nous !

À la ligne, Feuillets d'usine

Feuillets d'usine

La Table Ronde

18,00
4 janvier 2019

Enchaîné

Dans ces " feuillets d'usine", Joseph Ponthus trace le quotidien d'un ouvrier intérimaire qui doit chaque jour affronter la monotonie, la répétition des gestes, les difficultés d'adaptation à la transformation des aliments : les poissons et crustacés, puis la viande. Et une écriture originale, scandée, comme le mouvement et le bruit des machines.

Mille poètes pour un poème

Folies d'encre

10,00
30 décembre 2018

1968 à 2018

Dans ce très mince recueil (de 68 pages, évidemment), Daniel Pardo a réuni des "propos" autour de la période Mai 68 (50 ans déjà !).
Il y a ceux qui en parlent sans l'avoir connue.
Il y a ceux qui ont entendu leurs proches l'évoquer.
Il y a ceux qui étaient au cœur des événements et les ont vécus avec passion, détachement, réprobation...
Il y a ceux qui analysent, ceux qui commentent, ceux qui jugent...
Tous ces propos réunis par des libraires de France évoquent tout simplement cette page d'histoire.
L'auteur parle de "poètes", pourquoi pas ?
C'est bien "tout un poème".