Lydie B.

Nuits d'été à Brooklyn
par (Libraire)
3 avril 2021

Amour impossible

Un jeu de séduction, qu'ils pensent sans conséquences, s'instaure immédiatement entre Frederick, professeur de littérature à l’université de New York et Esther journaliste stagiaire. Esther parisienne de confession juive, est très naïve et pense que la question raciale n'en est plus une. Elle ne sait pas encore que les fantômes du passé entravent à jamais. Frederick est afro-américain, alerté par son grand-père petit-fils d'esclave, que quoi qu'il fasse, un homme noir est suspect.
Leur relation se déroule alors que des émeutes surgissent dans Brooklyn. Un accident causé par un chauffeur juif a ôté la vie à un garçon caribéen dans un quartier où les communautés noire et juive s'opposent.
Esther essaie de se convaincre que leur histoire n’a rien à voir avec cela, que ce n'est pas parce que Frederick est noir et qu’elle est juive que leur amour ne peut exister.
Un roman-enquête sans parti pris, sur les enjeux du pouvoir, la lâcheté, la haine, sur les non-dits. Des amours impossibles !
cf Page des Libraires 207

Marina A.
16,00
par (Libraire)
13 février 2021

Troublant

Alors qu’il se prépare à une rare semaine de vacances reposantes à Florence en compagnie de sa compagne et de leur fille, le Dr Paul Gachet se sent bousculé par une performeuse dont il ne connait absolument rien. Des affiches géantes du visage de Marina Abramovic en tous lieux de la ville, viennent perturbées leur séjour. Entourés de chefs d’œuvre majeurs de l’art et d’une architecture somptueuse, ils n’ont d’yeux que pour cette femme inconnue qui comme une sorcière envahit leurs esprits. Le besoin de la découvrir comme une urgence absolue, va les entraîner vers une exhibition de la performeuse au Palazzo Strozzi. Paul ressortira bouleversé tant les scènes dérangeantes, intrigantes, de Marina A l’interrogent. Deux ans plus tard à Paris, alors que la pandémie fait rage, le chirurgien assimile les consignes sanitaires à des performances, se confronter à l’inconnu malgré la peur, ériger des frontières à la limite des corps. L’impossible rapprochement comme pour Marina Abramovic à Bangkok en 1983.

Les orages
18,00
par (Libraire)
13 février 2021

Les orages qui font vaciller la vie.

Après "Par les routes" Prix Fémina 2019, Sylvain Prudhomme revient avec "Les Orages" un livre de nouvelles.

Treize bouleversements, des moments de vie où tout bascule, des orages intérieurs.
Les orages menacent, secouent, déchirent, ravagent puis s'éloignent. La menace passe et l'arc-en-ciel illumine le ciel.
Sous la plume délicate et élégante de Sylvain Prudhomme, des vies ordinaires qui nous émeuvent.

Ici-bas

Pierre Guerci

Gallimard

18,00
par (Libraire)
13 février 2021

maudites fratries

Un premier roman, dans un style remarquable qui nous renvoie en miroir à notre propre humanité.
Avec la perte du père c’est aussi le statut d’enfant qu’il faut accepter de voir mourir.

A la sortie de l’hôpital, le narrateur accompagne son père en fin de vie lors de son retour au domicile. Ce fils n’avait jusque-là jamais été invité dans la maison paternelle. Il est le petit dernier d’une fratrie illégitime rejetée par la famille officielle du patriarche, ancien professeur de médecine. L’apocalypse s’abat sur cette double famille et provoque un renversement complet de ce qui était convenu. Une fulgurance de sentiments confus submerge ce fils qui semble n’avoir pour seule injonction que celle d’aimer sans forcément être aimé en retour.

Ces orages-là, Roman
20,00
par (Libraire)
7 janvier 2021

Un amour destructeur

Clémence qui fut une enfant surdouée est aujourd’hui une jeune femme meurtrie. Après trois années de terreur, elle a enfin réussi à prendre LA décision vitale ; elle part, elle fuit Thomas. Celui qui était son prince charmant l’a détruite, écrasée. Thomas a creusé un abîme en Clémence, il l’a séparé de tous ceux qui l’aimaient, qui auraient pu l’aider. Il ne reste que Manon qui saura la soutenir pour ce grand jour. Clémence s’échappe de chez Thomas. Elle a trouvé une petite maison laide avec un minuscule jardin. Mais là, elle pourra réapprendre à vivre. Peut-être ! Pour revivre, il faut rompre la chaine invisible qui la maintient attachée à Thomas, qui lui donne cette peur au ventre, qui la paralyse alors qu’il la traque, la recherche sans cesse. Pourra-t-elle un jour retrouver la confiance pour se battre, se métamorphoser ?
Sandrine Collette nous immerge dans une nature prédatrice avec une écriture intense, tendue, nous faisant vibrer au rythme de ses personnages qui tentent de sortir du désespoir.