Devant un champ obscur
EAN13
9782350462639
ISBN
978-2-35046-263-9
Éditeur
Filigranes
Date de publication
Collection
Filigranes Hors collection
Nombre de pages
96
Dimensions
22 x 22 x 10 cm
Poids
497 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
779.092
Fiches UNIMARC
S'identifier

Devant un champ obscur

De

Illustrations de

Filigranes

Filigranes Hors collection

Offres

Devant un champ obscur est le titre du livre en relation avec l’exposition à la galerie Les filles du calvaire durant le Mois de la Photo à Paris 2012 de deux nouvelles séries menées en parallèle par Corinne Mercadier. Solo et Black Screen se distinguent des œuvres précédentes de l’artiste par le passage du Polaroid SX70 à la photographie numérique. Ces deux séries, ce faisant, s’inscrivent dans la continuité de l’œuvre, dont rend compte la précédente monographie publiée chez Filigranes "Corinne Mercadier" en 2007 : on retrouve dans Solo les ciels sombres, la mise en scène, les personnages énigmatiques et les objets lancés. Mais les objets ont changé : grandes baguettes, pneus, ballons, lignes, délimitent des espaces qui évoquent un jeu dont les règles échappent. Objets et personnages, au premier plan le plus souvent de ce théâtre aux cintres obscurs, dansent, qu’ils soient immobiles ou en mouvement.

Black Screen pourrait être le négatif de Solo : scènes que l’on découvre comme on ouvre une porte secrète en s’habituant au noir. Une pile d’assiettes, des planches, un lit irradient d’une luminosité extrême. Cette série était visible dans Dreaming Journal, publié par Filigranes en 1999. La facture photographique dans Black Screen sert de matière première à une image mentale.

Corinne Mercadier joue, d’une série à l’autre, sur un statut instable des objets : oscillant entre le trouvé, le fabriqué et le virtuel, ils entraînent le spectateur -sûr de rien- dans une perception subjective des espaces, des personnages et des actions. Une radicale étrangeté demeure, qui s’apparente à la précision de certains souvenirs de rêve. Un des fondements de cette série réside dans l'approche du paysage comme espace scénique. Un théâtre en plein air, dont le mur de scène figure un ciel nocturne ou intersidéral.

Exposition à la galerie Les filles du calvaire du 30 octobre au 25 novembre 2012 et à la Maison d'Art Bernard Anthonioz, Nogent-sur-Marne, 7 novembre au 20 décembre 2012.

Corinne Mercadier Agrégée d'arts plastiques et licenciée d'histoire de l'art à l'université de Provence d'Aix-en-Provence, Corinne Mercadier est une photographe reconnue qui expose dans le monde entier : Paris, New York, Bruxelles, Brésil... Dans la série 'Une fois et pas plus', présentée en 2002, on découvre des sculptures aériennes formées par des vêtements en suspension et fixées dans l'instant par la photographie. Ses clichés en noir et blanc donnent à voir des formes en mouvement. Elle est représentée par la galerie Les filles du Calvaire à Paris et la galerie new-yorkaise d'Alan Klotz.

Publications Filigranes : Où commence le ciel ?, Dreaming Journal, La suite d'Arles, Corinne Mercadier
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles-Arthur Boyer
Plus d'informations sur Corinne Mercadier