Le temps de nous aimer / Victor Robert et Denise, correspondance de guerre 1914-1918
EAN13
9782732449272
ISBN
978-2-7324-4927-2
Éditeur
La Martinière
Date de publication
Collection
HISTOIRE- SOCIE
Nombre de pages
320
Dimensions
26 x 19 x 3 cm
Poids
1306 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le temps de nous aimer / Victor Robert et Denise, correspondance de guerre 1914-1918

De

La Martinière

Histoire- Socie

Offres

En septembre 1914, un père et son unique fils s’engagent comme simples soldats pour la durée de la guerre. Ils servent au même canon dans l’Aisne, en Champagne, en Argonne, dans la Somme, en Alsace. Ils vivent Verdun et le Chemin des Dames. Ils aiment en parfaite complicité la même femme et lui envoient plus de mille lettres au cours de trente mois de front, exprimant leur amour, les horreurs de la guerre, de la vie militaire, leur idéal républicain, leur haine de la religion. Le père, Victor Rey, gouverneur des colonies en retraite, est un ancien communard, fondateur du journal Le Chat Noir, ami de Nadar et de Gauguin. Quand il s’engage il a 62 ans. Son fils, Robert, journaliste et critique d’art, secrétaire de Courteline, en a 26, défend Utrillo, le mariage libre et vénère les dieux grecs. L’objet de leur amour s’appelle Kikite (Denise). Elle a 25 ans. Robert l’a épousée en 1912.

Auteur et réalisateur, Thierry Secretan est le petit-fils et arrière petit-fils de Robert et de Victor. Après avoir retrouvé leurs lettres, les étonnants dessins qu’ils réalisèrent, les photographies et fleurs séchées, il est parti sur les traces de ses aïeux pour photographier toutes les étapes de leur périple.

Ces photographies contemporaines, mêlées aux dessins, aux photos d'époque et aux articles publiés dans Fantasio, l’Intransigeant, l’Opinion, accompagnent la correspondance exceptionnelle de ces deux humanistes, retraçant ainsi la plus extraordinaire histoire d'amour de la Grande guerre.

Photographe, auteur et réalisateur, Thierry Secretan rejoint l’agence Gamma en 1979 puis participe au lancement du magazine Actuel la même année. Ses reportages sont publiés dans de nombreux journaux et magazines à travers le monde. Il s’installe ensuite au Ghana où il réalisera ses premiers films pour la télévision et que Jean Rouch projettera au musée de l’Homme à Paris. En 1997, il devient rédacteur en chef de l’agence SYGMA. L’année suivante, il dirige la sauvegarde du Fond photographique Alfred Martin Duggan-Cronin, avec le soutien de Nelson Mandela et de la société De Beers.

Aujourd’hui, Thierry Secretan continue à publier, à filmer et à exposer ses photographies lors de grands évènements (Rencontre internationales de la photographie d’Arles, Mois de la photo à Paris). Il a également publié de nombreux livres.
S'identifier pour envoyer des commentaires.