Chères collaboratrices - Comment échapper au féminisme néolibéral
EAN13
9782348077609
ISBN
978-2-348-07760-9
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Cahiers libres (1)
Nombre de pages
237
Dimensions
20,7 x 14,2 x 1,9 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Chères collaboratrices - Comment échapper au féminisme néolibéral

De

La Découverte

Cahiers libres

Offres

  • Vendu par Les Lisières à Villeneuve d'Ascq
    19.50

Autre version disponible

Depuis quelques années, les entreprises semblent enfin s'attaquer aux discriminations envers les femmes. Les inégalités femmes/hommes seraient en effet responsables d'un manque à gagner abyssal pour l'économie, et les entreprises dont les conseils d'administration ou les comités de direction s'ouvrent davantage aux femmes seraient plus performantes. Il faut donc agir, et vite ! De grandes dirigeantes du monde des affaires ou de la politique expriment ainsi publiquement un engagement féministe, tandis que les multinationales comme les start-up s'affichent en pionnières de cette lutte en proposant formations à l'empowerment destinées aux femmes, marketing reprenant slogans et symboles féministes, communication axée sur la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, ou encore politiques dites de diversité... Ce nouveau féminisme qui emprunte au marché sa logique et son vocabulaire est celui offert par le capitalisme néolibéral aux femmes aspirant à " briser le plafond de verre ". Mais cette égalité qui vise avant tout à nous rendre plus compétitives et à nous mettre en concurrence est-elle désirable ? En abordant le féminisme sous l'angle du développement personnel ou de la logique entrepreneuriale, ne risquons-nous pas d'en affaiblir sa capacité à révolutionner la société ? Face à la tentative de récupération de nos souhaits d'égalité et d'émancipation, cet essai tente de hacker l'algorithme du féminisme néolibéral.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

Conseillé par (Libraire)
24 janvier 2024

Dans "Chères collaboratrices", Sandrine Holin éclaire ce qui, dans un certain pan du féminisme actuel, est compatible avec le capitalisme. A partir d'un mouvement révolutionnaire, le féminisme a donné naissance à une variante “inoffensive” : le féminisme néolibéral. Celui-ci met ...

Lire la suite