EAN13
9783836574365
ISBN
978-3-8365-7436-5
Éditeur
Taschen
Date de publication
Nombre de pages
592
Dimensions
22,5 x 17,2 x 3 cm
Poids
1116 g
Langue
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

The Office of Good Intentions. Human(s) Work

Taschen

Offres

Plongez en compagnie des architectes Florian Idenburg et LeeAnn Suen à la découverte d'une vaste et diverse collection d'objets, de systèmes et de bâtiments emblématiques de la vie de bureau à l'Américaine depuis les premières heures de l'Internet. S'appuyant sur l'histoire et l'anticipation, Idenburg et Suen exposent les liens entre l'espace, le travail et les gens, et explorent les intentions qui ont présidé à l'évolution de l'aménagement des bureaux pour les humains qui les peuplent.
Au fil des douze essais, cet ouvrage revient sur les typologies spatiales et les phénomènes mondiaux qui ont défini le bureau ces cinquante dernières années. Il s'intéresse notamment au retour en vogue du club d'entreprise, à l'engouement pour les fêtes de bureau, à la méthode du gourou charismatique, à l'éradication de la pointeuse et à la conception de zones de jeu destinées aux bureaux. Avec eux, nous explorons les espaces radicaux et ludiques conçus par Frank O. Gehry pour les nomades numériques du monde de la publicité, nous ployons sous le poids de cartes perforées par milliers, nous sentons nos corps s'ajuster aux courbes de la chaise Aeron, nous répondons au téléphone dans le lit de Hugh Hefner et nous faisons défiler les publications de Lil Miquela. Les essais photographiques d'Iwan Baan montrent comment les employés occupent un large éventail de bureaux élaborés par les plus grands, parmi lesquels le campus IBM de Marcel Breuer en Floride ou le jardin urbain de la Fondation Ford à Manhattan. Quatre catalogues présentent des collections de produits expérimentaux liés à la vie de bureau, de publicités pour des éléments devenus constitutifs des espaces de travail tertiaires, d'objets numériques et enfin de représentations de bureaux futuristes. Chaque catalogue part de la réalité matérielle du bureau pour extrapoler sur les alternatives que nous lui imaginons.
Ce livre est une toile de fond théorique pour les architectes comme pour les entrepreneurs et leurs employés. Oscillant entre curiosité et scepticisme, il considère les espaces et les solutions élaborés pour servir la productivité du travail humain et relate la transition du travail à la profession, du pointage au "playbor" (hybride anglo-saxon entre jeu et labeur), du présent empirique à d'imprévisibles lendemains.
S'identifier pour envoyer des commentaires.