Quand arrive la pénombre
1 autre image
EAN13
9782330130442
ISBN
978-2-330-13044-2
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
Romans, Nouvelles
Nombre de pages
242
Dimensions
21 x 12 x 2 cm
Poids
256 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quand arrive la pénombre

De

Actes Sud

Romans, Nouvelles

Offres

  • Vendu par Les Lisières Croix
    22.00

  • Vendu par Les Lisières à Villeneuve d'Ascq
    22.00
Un enfant chétif sous la coupe de nonnes sadiques, un assassin venant à confesse se confier à sa prochaine victime, un voleur littéralement aspiré par le tableau qu'il s'apprête à dérober, ou encore un tueur à gages qui n'aime rien tant que le méli-mélo de danger, de mystère, de petites filles et d'aventure... : autant d'histoires qui, plutôt que décrire des scènes ou investir des lieux, se focalisent sur des situations singulières, sur des actes répréhensibles et sur la noirceur des âmes. Les protagonistes - tous des hommes, c'est à noter - sont pris par une rage irréductible, une passion dévorante ou un extravagant fatalisme. Leur conduite est dénuée de tout aspect dramatique. Ils tuent des épouses, des ennemis, des inconnus, des fillettes buvant du lait chocolaté... pour simplement balayer une complication domestique. Avec la virtuosité qu'on lui connaît, Jaume Cabré décline changements d'optique et ruptures de temps pour orchestrer une machinerie minutieuse qui place le lecteur dans la très délicate situation de voyeur. Impossible ici de trouver la moindre justification à l'exercice du mal, tout l'art de l'auteur consistant précisément à nous le rendre effroyablement ordinaire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

26 janvier 2020

La littérature complice du mal

L’auteur de « Confiteor » publie un recueil de treize nouvelles liées entre elles par le thème du mal, du meurtre, mais aussi par un tissage narratif habile, personnages récurrents, histoires se poursuivant d’une nouvelle à l’autre, et au milieu ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jaume Cabré