En raison des circonstances actuelles, nos librairies sont fermées et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Torrentius
EAN13
9782350875378
ISBN
978-2-35087-537-8
Éditeur
Héloïse d'Ormesson
Date de publication
Dimensions
21 x 15 x 0 cm
Poids
145 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Sous le nom de Torrentius, Johannes van der Beeck peint les plus extraordinaires natures mortes de son temps et grave sous le manteau des scènes pornographiques qui se monnayent à prix d’or. Dans l’austère Haarlem du xviie, ce provocateur flamboyant, noceur invétéré et fornicateur insatiable, fascine autant qu’il dérange. Certains donneraient cher pour le neutraliser. Un bailli zélé mène l’offensive et le traduit en justice. Sous la menace de la torture, le blasphémateur acceptera-t-il de se renier ?

Aussi précis et raffiné que les toiles de ce génie oublié de la peinture flamande, Torrentius est le roman du destin contrarié d’un avant-gardiste. Recomposant le tableau de cette existence tumultueuse, la plume savoureusement anachronique de Colin Thibert nous invite à côtoyer cet hédoniste libertaire.

Ils en parlent...
Un vrai régal ! Toute une époque ressuscitée, les débats théologiques, artistiques, le commerce, lapolitique… Et quel humour !
– Librairie Page et Plume, Limoges, Aurélie Janssens , 22 juillet 2019

Un personnage vibrant. Un style éblouissant.
– Librairie de Paris, Valérie Gury , 22 juillet 2019
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
24 août 2019

Lorsque Brigby, émissaire du roi d’Angleterre Charles Ier, débarque à Amsterdam dans le but de récolter des œuvres d’art, il tombe rapidement sous le charme des natures mortes du dénommé Torrentius. Ce peintre du XVIIè siècle, à la réputation sulfureuse, ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

26 septembre 2019

Cette disgrâce d'un peintre hollandais trop libre est narrée de manière subtile et enlevée. Dépaysant ! Guillaume

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Colin Thibert