L'instant décisif / tuyo es el manana
  •  
EAN13
9782917817698
ISBN
978-2-917817-69-8
Éditeur
Contre-Allée
Date de publication
Nombre de pages
288
Dimensions
19 x 13 x 2 cm
Poids
355 g
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

L'instant décisif / tuyo es el manana

De

Traduit par

Contre-Allée

Offres

« Moi et les gens de ma génération, les enfants de la Transition, nous avons grandi heureux dans les années 90, avec l’illusion que cela avait été un chemin de roses, sans violence. Depuis, nous avons découvert les fissures du conte (…). » Pablo Martín Sánchez

L'instant décisif se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l’auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depuis la dictature ; l’année la plus violente de la Transition.

« J’ai écrit ce roman pour savoir ce qui c’était passé le jour où je suis né. J’avais essayé de le faire dans une nouvelle de mon livre Frictions, intitulée «Faustine», mais je voulais aller plus loin. Je voulais offrir une pluralité de voix et de points de vue sur cette période : celles d’une gamine, d’un jeune professeur, d’une étudiante, d’un vieux patron, d’un lévrier ou d’un portrait accroché au mur. Et ce que j’ai découvert, c’est que l'on n’a pas tout à fait réussi à résoudre les problèmes de jadis : le harcèlement scolaire, la maltraitance animale, le terrorisme, l’abus de pouvoir, le sexisme, les enfants volés… La violence, enfin, la violence dans toutes ses formes et avec tous ses masques. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

par (Libraire)
21 août 2017

18 mars 1977, le destin en marche !

Après FrICTIONS, recueil de nouvelles d’une grande modernité et particulièrement entraînant, Pablo Martin Sanchez nous revient avec un roman polyphonique exaltant, nous plongeant dans l’Espagne de 1977, du 18 mars 1977 plus précisément, une Espagne en pleine Transition Démocratique après ...

Lire la suite

Le , Librairie Les Lisières

"L'instant décisif" se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l’auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depuis la dictature ; l’année la plus violente de la Transition.

« J’ai écrit ce roman pour savoir ce qui c’était passé le jour où je suis né. J’avais essayé de le faire dans une nouvelle de mon livre Frictions, intitulée «Faustine», mais je voulais aller plus loin. Je voulais offrir une pluralité de voix et de points de vue sur cette période : celles d’une gamine, d’un jeune professeur, d’une étudiante, d’un vieux patron, d’un lévrier ou d’un portrait accroché au mur. Et ce que j’ai découvert, c’est que l'on n’a pas tout à fait réussi à résoudre les problèmes de jadis : le harcèlement scolaire, la maltraitance animale, le terrorisme, l’abus de pouvoir, le sexisme, les enfants volés… La violence, enfin, la violence dans toutes ses formes et avec tous ses masques. »

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pablo Martín Sánchez
Plus d'informations sur Jean-Marie Saint-Lu