A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger vos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commandes (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

Une île bien tranquille
EAN13
9782867469404
ISBN
978-2-86746-940-4
Éditeur
Liana Levi
Date de publication
Collection
Piccolo
Nombre de pages
176
Dimensions
17,5 x 12,2 x 1,2 cm
Poids
147 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une île bien tranquille

De

Liana Levi

Piccolo

Offres

Sur les îles bretonnes, tranquilles ou pas, le vent est toujours coupable : des naufrages, des névroses, et même des chutes du haut des falaises. Difficile pourtant de convaincre Edelweiss, de retour à Trevedic pour enterrer son père tombé du pic du Rat, de ce scénario. Ses doutes se renforcent lorsqu'elle remarque que les îliens ont étrangement changé leurs habitudes : ils ont repeint leurs maisons à neuf, possèdent des yachts rutilants ou encore des voitures de luxe tout à fait inutiles dans cette société miniature. Veulent-ils se la jouer chicos, comme son petit ami parisien, gentil mais « un peu connard » ? Ou cachent-ils un secret derrière des bizarreries de plus en plus inquiétantes, comme lancer des balles de tennis ornées de têtes de mort dans le jardin ?

Avec un ton bien à elle, oscillant entre noirceur et humour, Pascale Dietrich nous entraîne dans une histoire inventive, mordante et généreusement irrespectueuse.

« Un roman ironique, inventif et délicieusement inattendu. » Lire

« Les personnages sont incongrus, les situations rocambolesques, les meurtres mystérieux et la fin totalement immorale. » Le Télégramme

« Pascale Dietrich crée des ambiances électriques et des huis clos angoissants sous un ciel délavé à la Turner. Son imagination est à la fois diabolique et pleine d'humour. » Avantages
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

4 mars 2020

enquête, Bretagne

Sur les îles bretonnes, tranquilles ou pas, le vent est toujours coupable: des naufrages, des névroses, et même des chutes du haut des falaises. Difficile pourtant de convaincre Edelweiss, de retour à Trevedic pour enterrer son père tombé du pic ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pascale Dietrich