Nos coups de cœur pour l'été !

Nos coups de cœur pour l'été !

Le Vieux Jardin
10,90

« Toi au-dedans et moi au-dehors, nous avons vécu ce monde. Ce fut parfois difficile mais réconcilions-nous avec les jours passés… » Il y a dans le Vieux Jardin, roman peut-être le plus autobiographique de Hwang Sok-yong, une éblouissante histoire d’amour. Entre O Hyônu, opposant politique, et Han Yunhi, artiste peintre. Une histoire en deux temps. Celui de la jeunesse, quelques mois de passion dans la Corée des dictatures. Puis la séparation, brutale, sans appel.
Quand O Hyônu sort de prison, après dix-huit ans d’isolement, il ne retrouve de Yunhi que son journal intime, ses lettres, ses cahiers… Se dessine alors le magnifique portrait d’une femme engagée. Et celui, plus universel encore, d’une génération qui a voulu réaliser le rêve d’une vie meilleure.

« Cette histoire d’amour, qui résiste à tous les cachots et à toutes les désillusions politiques, est éblouissante. » Gilles Heuré, Télérama


Kiruna

La Contre Allée

12,00

Sur le mode des grands reportages
Dotée d’une carte blanche dans le cadre des résidences « Mineurs d’un autre monde », Maylis de Kerangal prend un vol à destination de Kiruna et nous emmène en Laponie suédoise. Sur le mode du reportage littéraire, elle nous invite à la découverte de l’une des plus grandes exploitations minières encore en activité.

Une approche kaléidoscopique
Nous suivons l’auteure dans son exploration des lieux au fil de chapitres courts, à travers lesquelles elle nous livre autant de points de vue que d’informations pour appréhender Kiruna dans ses multiples dimensions : historique, urbanistique, économique, politique, géographique et humaine. Mais surtout, au fil de ses recherches et de ses rencontres, se dresse le portrait sensible d’hommes et plus particulièrement de femmes qui ont marqué l’histoire des lieux, manifestant ainsi l’importance de leurs luttes pour obtenir considération, reconnaissance et autorité au sein de cette industrie minière.


A L'OMBRE DE L'EAU
20,00

Tokyo, 2014. Un banquier est retrouvé pendu dans son appartement. Contre l'avis de ses supérieurs, le capitaine Hiraï croit en la culpabilité du lycéen Hayato Hisaïshi. Emi Yasukawa signe un pacte avec un puissant yakuza pour se venger des maltraitances subies dans son lycée. Tokyo, 2019. Les policiers Yoshida et Kanda décryptent les mystérieux messages laissés sur le cadavre d'une femme retrouvée à Shibuya. Leurs soupçons se portent sur Hayato, devenu hôte de club à Shinjuku. « Post-it girl » dans une entreprise prestigieuse, Emi voit son passé secret ressurgir sous les traits du nouveau directeur général. Un puzzle inquiétant se dessine, croisant leurs destinées, dans un Japon urbain devenu féroce. Maïko Kato est japonaise et vit à Paris. A l'ombre de l'eau, son premier roman, est inspiré d'une enquête réalisée dans un club du Kabukicho, un quartier rouge de Tokyo et de son expérience de stagiaire au sein de Dentsu, le plus grand groupe de communication du Japon.


La voisine

Yewande Omotoso

Zoé

21,00

Octogénaires au caractère bien trempé, Hortensia et Marion passent leurs vieux jours dans une banlieue chic du Cap. Marion a su gérer de front brillante carrière d’architecte et famille nombreuse, et Hortensia, seule propriétaire noire du quartier, est devenue une légende du design vénérée jusqu’au Danemark. Voisines sur Katterijn Avenue, elles se vouent une haine si farouche qu’elle en devient comique. Mais lorsque les dettes, les frasques d’un défunt mari ou les problèmes de santé les rattrapent, les deux ennemies doivent remonter à l’origine de leur rivalité pour faire face.

Roman vif et drôle, La Voisine est aussi un manifeste politique et social subtil sur cette Afrique du Sud contemporaine où la plupart des habitants portent en eux, encore ouverte, la question de l’Apartheid.

biographie

Née à la Barbade en 1980, enfant au Nigeria et désormais sud-africaine, Yewande Omotoso a développé un regard piquant et fécond sur les frottements culturels. Après son premier roman, Bom Boy, en 2011, La Voisine a été finaliste de l’International Dublin Literary Award 2018. Aujourd’hui, Yewande Omotoso écrit tout en travaillant dans le domaine du design et de l’architecture à Johannesburg.


Marathon, Florida

Allamand, Carole

Zoé

19,00