Conseils de lecture

Jean- Fr Dietrich

Chantuseries

20,00
Conseillé par (Libraire)
26 février 2019

Une vie !

Isabella marie sa fille aujourd’hui. Bérengère est sur le point d’épouser Driss, « un mariage d’amour » ; s’il manque certains à l’appel, ils sont tout de même nombreux à s’être donné rendez-vous dans le café librairie d’Isabella pour célébrer l’événement. Isabella, après des années de fuite en avant, s’est enfin posée aux côtés de Charles, au Poiré-sur-Vie, en Vendée. Mais si le bonheur et l’apaisement semblent l’avoir gagnée, il se pourrait qu’un simple coup de fil vienne tout chambouler ! L’écriture sait se faire délicate et sensible, et le sens de la formule est toujours présent chez Jean-François Dietrich. Il sait nous emporter par la dynamique de son intrigue, en nous donnant l’impression de connaître intimement chacun des personnages ! Un roman bouleversant de sincérité et d’empathie.


17,00
Conseillé par (Libraire)
28 janvier 2019

Poèmes aïnous

À la librairie Les Lisières, on nous demande souvent d’où vient le nom de la librairie. Alors quand nous avons découvert les éditions Des Lisières, nous nous sommes posé la même question ! Mais nous avons surtout eu l’irrépressible envie de découvrir leur catalogue… Et quelle belle découverte ! Un des derniers titres parus est Chant de l’étoile du Nord, Carnet de Iboshi Hokuto, poète aïnou [1901-1929], en édition bilingue. Iboshi Hokuto fait partie de ce peuple du Nord du Japon, de l’île d’Hokkaido, rattachée au Japon officiellement dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Ostracisés, discriminés, les aïnous n’ont pu, pendant longtemps s’exprimer dans leur langue. Iboshi Hokuto, né en 1901, prend peu à peu conscience de la position de son peuple, vivant d’abord de petits boulots, puis alité à cause d’une grave maladie, il décide de se révolter par l’écriture ! Il écrira ainsi près de 400 tankas et 50 haïkus, ainsi que des essais, et entretiendra une riche correspondance avec Batchelor Yaeko, qui cherche elle aussi à protéger son peuple contre l’acculturation. Se plonger dans ce magnifique recueil c’est découvrir des textes forts, traitant autant du quotidien, de questions « triviales », que de la position d’un peuple, d’un esprit de révolte et d’un sentiment d’appartenance à une culture ancestrale. Il faut également saluer la traduction et l’adaptation de Fumi Tsukahara et Patrick Blanche, ainsi que la présentation passionnante de Gerald Peloux, maître de conférence à Cergy Pontoise. Laissez-vous séduire par ce bel objet à la présentation soignée et au contenu inspirant !


La Contre Allée

12,00
Conseillé par (Libraire)
28 janvier 2019

« Sur le mode des grands reportages »

Maylis de Kerangal nous surprend encore une fois avec un texte passionnant, issu d’une carte blanche dans le cadre des résidences « Mineurs d’un autre monde » ! Débarquant en Laponie Suédoise, à Kiruna, elle nous entraîne au cœur d’une ville qui s’est construite pour et par l’exploitation d’une mine de fer. Partant à la rencontre des mineurs d’aujourd’hui comme de ceux d’hier, elle se penche sur l’histoire de la mine et de la ville, sur la place des femmes dans cet univers, sur les questions environnementales qui s’y rattachent ou encore sur les manières de vivre… Un récit foisonnant à l’écriture limpide et à la sensibilité subtile !


Le secret des trois rois - Première partie

1

Casterman

12,00
Conseillé par (Libraire)
21 janvier 2019

Une voleuse impertinente

Lilya est apprentie à la guilde des voleurs. Depuis des années Seamus, son protecteur et mentor, la forme et l’éduque afin qu’elle soit la plus discrète, la plus rapide et la plus maligne des voleuses ! Et on peut dire que les résultats sont plus que satisfaisants ; la jeune fille espère être bientôt admise officiellement au sein de la guilde et se voir confier des missions complexes et périlleuses… Un jour, guidée par sa curiosité (est-ce vraiment un vilain défaut ?), Lilya espionne une conversation entre Seamus et le chef de la guilde ; à sa grande surprise, elle découvre que le maître des voleurs n’a nullement l’intention de la consacrer voleuse et qu’il la voit plutôt faire le ménage ou entrer au bordel. Lilya voit rouge ! Sa colère renforce sa détermination à prouver sa valeur, même s’il lui faut pour cela enfreindre les règles… Mais en décidant d’agir seule, sur un coup de tête, elle se met dans le pétrin et met aussi en danger son cher Seamus… Il lui faudra redoubler d’ingéniosité pour se sortir de ce mauvais pas (et sauver le monde d’un dieu maléfique, au passage) ! Cette magnifique BD propulse son lecteur dans un univers d’Héroïc Fantasy d’une grande richesse, mettant à l’honneur une jeune fille téméraire et profondément attachante, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds…


9,90
Conseillé par (Libraire)
21 janvier 2019

Le personnage principal de cette histoire est sans aucun doute la maison, ancienne ferme laitière dont les propriétaires ont fait faillite, bâtie en rase campagne à la merci des vents, dans la banlieue lointaine de New-York, habitée par un couple de New-Yorkais, installés là avec leur petite fille de 3 ans. Elizabeth Brundage ne nous cache rien du drame tragique qui vient de s’y produire : Catherine Clare est morte, assassinée d’un coup de hache dans la tête, alors qu’elle dormait dans son lit… Avec ses multiples personnages, ces voix qui tiennent toutes à donner leur avis sur cette affaire, ce roman noir nous entraîne à travers les époques et nous permet peu à peu d’y voir plus clair : qui était Catherine, quel genre de couple formait-elle avec George, qu’est-il arrivé aux anciens propriétaires de la maison ? Savamment construit, avec une écriture d’une finesse redoutable, Dans les angles morts vous happera jusqu’à la dernière page !