Conseils de lecture

Le dernier mot
8,10
par (Libraire)
5 mars 2015

Harry Johnson est un fervent admirateur du travail de Mamoon Azam, le célèbre écrivain d'origine indienne. Alors, quand on lui propose d'écrire la biographie du romancier à la renommée mondiale, il s'empresse d'accepter ! Il est ravi de pouvoir côtoyer le grand homme et est persuadé de sortir enrichi d'une telle expérience...
Oui mais... Si un écrivain est toujours adulé par ses lecteurs, il se révèle souvent être absolument insupportable au quotidien ! Harry découvre l'humain derrière le génie, le faible derrière la force de la littérature, et il a bien du mal à faire parler l'homme secret et discret sur sa vie privée. La tâche du biographe s'évère donc complexe... D'autant plus qu'il doit aussi faire face à la femme de Mamoon, qui entend bien redorer le blason de son mari et relancer sa carrière grâce à la biographie de Harry. Alors qu'il pensait être libre et seul maître de son œuvre, notre jeune auteur doit jongler avec les velléités de chacun !
Texte à l'humour corrosif, fait de situations cocasses et de dialogues fiévreux et endiablés, Le Dernier Mot est un roman caustique sur les coulisses de la création littéraire...
Plaisir de lecture garanti !


Dix-sept ans
10,00
par (Libraire)
5 mars 2015

A 17 ans, Colombe Schneck était une jeune fille brillante, insouciante, elle se sentait presque adulte et découvrait le bonheur de l'amour dans les bras d'un camarade de classe... La vie était belle, simple... jusqu'à ce qu'elle tombe enceinte ! Son monde s'effondre, il faut être adulte avant l'heure. Elle décide d'avorter.
Dans ce texte court, d'une beauté poignante, l'auteure revient sur cet événement, sur le contexte, sur ce que cet avortement a modifié dans sa vie, comment elle s'est construite depuis ! Témoignage, récit, elle parle enfin ouvertement. Mais l'intérêt de ce livre est aussi littéraire : un style vif, direct, intense dans sa simplicité ; les émotions nous sont livrées sans artifices, dans toute leur profondeur !
Un texte qui entre tout particulièrement en résonance avec Le Choix, la BD de Désirée et Alain Frappier, parue il y a peu aux éditions La Ville Brûle, qui évoque notamment le combat des féministes pour que soit légalisé l'avortement. A l'heure où plusieurs politiques, en Europe et aux USA, tentent de revenir sur ce droit fondamental, il est important de rester vigilant ; parce qu'un avortement n'est jamais ni banal, ni confortable ! Lisez Dix-sept ans de Colombe Schneck !


Le choix

Frappier, Désirée

La ville brûle

15,00
par (Libraire)
30 janvier 2015

Désirée est une petite fille sans cesse trimbalée de foyer en foyer. Adolescente, elle a l'impression de vivre en marge de la société. Plus tard, elle a le sentiment qu'un slogan en faveur de l'avortement lui est particulièrement adressé, pourquoi ? Les réponses à ses questions, sur elle-même et sur sa famille, se trouvent peut-être dans ce carton qu'elle découvre dans un grenier...
Mais Le Choix, ce n'est pas seulement l'histoire intime de Désirée, c'est aussi et surtout une histoire politique ! Celle du combat que certaines ont mené, et mènent toujours, des années 1970 à nos jours, pour que les femmes puissent disposer librement de leur propre corps et pour qu'elles puissent choisir le moment où elle mettront au monde un enfant... Du procès de Bobigny aux campagnes de sensibilisation en faveur de l'avortement, en passant par le discours de Simone Veil à l'assemblée, ou encore les témoignages de femmes avortées clandestinement dans des conditions indécentes, cette BD en noir et blanc, d'une richesse et d'une force incroyables, nous replonge au cœur d'un combat historique !
Lisez, et faites lire Le Choix ; parce qu'il faut se souvenir de toutes celles qui se sont battues pour nos droits et parce que rien n'est jamais gagné... Ce roman graphique nous prouve s'il en est besoin qu'il est nécessaire de rester vigilant ! Et reprenons les paroles de ce bébé rieur d'une affiche du MLAC : « C'est tout de même plus chouette de vivre quand on est désiré ! ».


AUCUN HOMME NI DIEU  ete 2015

Giraldi, William

Autrement

19,00
par (Libraire)
19 janvier 2015

L'Alaska est une contrée fascinante : espace sauvage par excellence, où la nature a conservé tous ses droits, espace reculé, soumis à ses propres règles. Keelut est un village aux confins de l'Alaska, accessible uniquement par de mauvais chemins, disparaissant sous la neige l'hiver. Cet hiver, particulièrement terrible, qui a fait descendre les loups de leur territoire. Ces loups, affamés, ont enlevé trois enfants. Parmi eux, Bailey, le fils de Vernon et Medora Slone. La mère, effondrée, décide de faire appel à un spécialiste des loups afin qu'il retrouve les os de son fils. Elle ne supporte pas l'idée de ne rien avoir à montrer à son mari lorsqu'il reviendra du front, de ne rien avoir à enterrer ! C'est ainsi que Russell Core débarque dans ce village si spécial, pour tenter de découvrir ce qui est arrivé à l'enfant. Mais parmi tous les animaux, ce n'est sans doute pas le loup le plus dangereux...
Ce roman noir à l'intrigue palpitante est aussi un roman psychologique sur les rapports que les hommes entretiennent avec la nature, les animaux et leurs pairs... William Giraldi crée une atmosphère pesante, froide et sombre, dont le lecteur ne ressort qu'avec peine. C'est un roman passionnant, un roman dérangeant, un roman impitoyable ! A lire de toute urgence !


Le dernier gardien d'Ellis Island

Les Éditions Noir sur Blanc

14,00
par (Libraire)
17 janvier 2015

Novembre 1954 sur l'île désertée d'Ellis Island. Ne reste plus que John Mitchell et ses souvenirs, ses joies, ses drames et ses remords... Plus que quelques jours avant que le centre d'accueil des immigrants ne ferme ses portes. Il en a vu passer des hommes et des femmes, de toutes les origines, de l'espoir, des peurs ; tant de souvenirs qui résonnent en écho sur les pierres de l'île. Plus que quelques jours de solitude pour Mitchell, quelques instants pour se remémorer les épreuves du passé, faire le point, tenter de comprendre le sens de ces vies. Et à travers son histoire, celles de milliers d'autres... Immigration, exil, amour, erreur, crimes...
La douceur apparente du style ne fait qu'accroître l'intensité du récit de Gaëlle Josse, la beauté de l'écriture accentue la tristesse de l'existence... Une pépite à découvrir !