Kumudini

Kumudini

Rabindranath Tagore

Zulma

  • par (Libraire)
    26 octobre 2013

    Kumudini

    Il y a tout juste un siècle, Rabindranath Tagore recevait le prix Nobel de littérature. Quel meilleur moyen de célébrer ce centenaire que celui qu'ont choisi les éditions Zulma : publier pour la première fois en français une œuvre magistrale de l'auteur : Kumudini.
    Rabindranath Tagore fut très tôt traduit en anglais et en français et est l'auteur prolifique d’œuvres de fiction. Pourtant, Kumudini fut longtemps oublié. Enfin traduit en anglais et diffusé en Inde dans les années 2000, on découvre un texte plutôt déroutant et surtout très critique envers la place des femmes dans la société bengalie. L'auteur évoque les mariages arrangés entre grandes familles alors que les mariées ne sont encore que des enfants, il montre que souvent les jeunes filles sont quasiment réduites en esclavage dans leur belle-famille, qu'elles ne bénéficient d'aucune liberté et encore moins d'une quelconque éducation, si ce n'est celle de plaire et d'obéir au mari. Il révèle également la honteuse violence, autant physique que psychologique, qui est faite aux femmes.
    Écrit à la fin des années 1920, ce roman étonne de la part d'un homme qui, dans sa vie personnelle, ne s'opposa jamais à ces « coutumes » et maria même ses propres filles très jeunes à des hommes qui ne les rendirent pas heureuses.

    Kumudini a 19 ans, magnifique jeune femme, elle est la dernière fille à marier d'une ancienne riche famille. Elle vit dans un espace protégé, en compagnie de son frère aîné, homme éclairé s'il en est qui s'emploie à l'éduquer et à la combler. Leur relation est teintée d'admiration mutuelle et d'un amour intense et inconditionnel. Cependant les dettes de la famille et la mauvaise situation actuelle pèsent lourd sur les épaules du jeune homme. Ainsi, lorsqu'un entremetteur leur propose une union avec un riche marchand d'une famille rivale, Kumu y voit un signe divin et presse son frère d'accepter. Mais l'élégante, raffinée et aimante jeune fille déchante très vite. Devant la grossièreté et la voracité de son mari, elle ne sait plus comment se comporter...

    Formidable peinture du Bengale du XIXème siècle, ce roman dénonce les dysfonctionnements de cette société qui fait des femmes de vulgaires marchandises, même chez les élites dites éclairées du pays... Rabindranath Tagore est parvenu à créer un personnage féminin d'une richesse incroyable, dont l'aura nous englobe durant toute la lecture, tout en dressant des portraits passionnants des personnages masculins !