La femme infidèle, roman

La femme infidèle, roman

Philippe Vilain

Grasset

  • 14 février 2013

    Un roman tiède.

    Pierre et Morgan Grimaldi sont mariés depuis huit ans. Huit ans d'un bonheur sans nuages, huit ans d'une merveilleuse entente, huit ans d'amour. Tout s'écroule le jour où Pierre fouille, presque distraitement, le portable que sa femme a oublié avant de sortir faire une course. Il y découvre des messages sans équivoque et doit se rendre à l'évidence : sa femme le trompe. Incrédulité, déception, colère, jalousie, humiliation, les sentiments se bousculent chez cet homme confiant et amoureux comme au premier jour de cette femme qu'il découvre sous un jour nouveau. Pourtant Pierre choisit de se taire, d'attendre, de réfléchir, d'observer, d'espérer que, peut-être, son couple saura surmonter sans heurt cette trahison.

    L'adultère, thème récurrent de la littérature, est ici abordé du point de vue de l'homme trompé. Philippe VILAIN explore les pensées, les tourments, les réflexions d'un homme trahi par une femme en qui il avait toute confiance. A la lumière de cette terrible découverte, il observe, analyse, décortique ses mots, ses attitudes, cherchant les signes de l'infidélité. Il se questionne aussi, essayant de trouver une explication. S'est--il trompé du tout au tout au sujet d'une femme avec laquelle il vit depuis huit ans, une femme qu'il aime, qu'il admire? A-t-il sa part de responsabilité? A-t-il failli?
    Tout cela est joliment dit, finement analysé mais manque terriblement de saveur. On s'ennuie à décortiquer les états d'âme de cet expert-comptable un brin fadasse. Chacun exprime ses sentiments à sa manière mais le choix du silence, de l'attentisme dénote un manque de passion. Même si son amour bafoué et sa souffrance sont indéniables, on aurait aimé moins de maîtrise de soi, moins d'introspection et plus d'action! Un roman tiède.


  • 27 janvier 2013

    Pierre Grimaldi expert-comptable dans une société d'assurances est marié depuis huit ans. Avec Morgan, ils forment un couple heureux. Par hasard, Pierre découvre par échange de textos sur le portable de sa femme et ces mots adressés à un autre "Je suis ta salope".

    La lecture du texto ne provoque pas de scène de jalousie où les mots deviennent inquisiteurs, réclament des explications et où le ton monte en cris violents. Abasourdi, Pierre ne change rien à son comportement ou presque. Il s'enferme dans une sorte de stupéfaction, observe sa femme et pense. La jalousie le protège, le domine, lui renvoie tout l'amour qu'il porte à sa femme. Il revient sur son mariage, le bonheur auquel il croyait et l'image de sa femme si classique n'aimant pas la vulgarité est brisée. La confiance est envolée mais notre homme trompé hormis une filature racontée avec un zeste d'humour n'agit pas. Il faudra le retour au source de leur amour pour que la délivrance ait lieu donnant une dimension inattendue à la vie de Pierre Grimaldi.


    Dans ce roman, Philippe Vilain se glisse dans le cerveau de cet homme trompé. Il renverse la vapeur, l'inaction associée à la lâcheté est ici une force. Celui qui d'habitude est le dindon de la farce et dont on rigole par derrière révèle un autre homme.
    J'ai aimé ce livre qui sur un thème vu et revu lui donne une autre facette. Et l'écriture de Philippe Vilain n'est sûrement pas étrangère à mon ressenti. Précise, juste, sachant rendre ces petits détails insignifiants qui peuvent tout changer. Un livre à ne ne pas bouder !

    A noter cette phrase qui pose un autre regard sur la féminité et à laquelle j'adhère entièrement : "une femme peut être bien plus féminine en portant un simple jean et des baskets qu'une jupe et des escarpins". Merci Philippe Vilain !