Les joies éphémères de Percy Darling, roman

Les joies éphémères de Percy Darling, roman

Julia Glass

Editions des Deux Terres

  • 27 octobre 2012

    Etats-Unis, famille

    De Julia Glass, j'avais abandonné "Jours de juin" : pas le moment de le lire sans doute. Mais j'ai voulu laisser une seconde chance à l'auteur et j'ai donc ouvert sans a priori son dernier roman.
    Je me suis régalée à cotoyer le temps de ma lecture ce vieux monsieur très digne qui ne s'est toujours pas remis de la mort de sa femme et qui tente d'aider du mieux qu'il peut sa fille aînée.
    Sans oublier Robert, son petit fils et ses tracas d'étudiant : sa petite amie que son grand-père n'aime pas, son co-locataire aux activités subversives.
    Sans oublier Sarah, jeune mère célibataire, et son fils Rico et son cancer ; amoureuse de Percy, et réciproquement.


    Sans oublier Célestino, son enfance au Guatemala, son adolescence aux Etats-Unis et sa fuite amoureuse.
    Sans oublier des tas d'autres personnages fort attachant, y compris Maitresse Domina, la voisine de Percy.
    Quelques bémols toutefois : Percy a un humour décapant, mais ne fait pas tout le temps rire, malgré ce que laisse à penser l'auteure.
    Certaines phrases sont mal tournées, ou mal imprimées (redondance de certains mots dans une même phrase, par exemple).
    Ceci dit, j'ai beaucoup aimé l'apothéose finale et ce côté "tout est bien qui fini bien".
    L'image que je retiendrai :
    Celle du premier caleçon de bain de Percy, rose et jaune. Obligé de l'acheter car il ne peut plus aller se baigner nu à cause de l'école maternelle dans sa grange, c'est là qu'il rencontre Sarah.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2012/09/13/25060979.html