Bass rock, Roman

Mireille Vignol

Actes Sud

  • 22 avril 2022

    Esprits de femmes....

    Somptueuse couverture pour un texte magnétique et énigmatique comme les femmes qui évoluent dans ce coin d'Ecosse malmené par le vent au bord de la Mer du Nord. Evie Wyld, dans ce roman d'ambiance, livre l'histoire de trois femmes, qui même si elles n'ont pas vécu à la même époque, ont en commun d'abord un lieu, sauvage, dominé par les éléments, une maison un peu étrange, vivante, vibrante puis une destinée, dominée par les codes de la gent masculine. Viviane dernière de cette singulière lignée; en recomposant l'histoire de ces femmes du passé, réassemble les morceaux d'une vie éclatée, empêtrée dans l'alcoolisme et la dépression.


  • par (Libraire)
    4 février 2022

    Un incroyable roman choral sur la condition féminine.

    Bass Rock, c'est l'histoire de trois femmes, trois époques, trois vies maltraitées par la malveillance des hommes. C'est trois destins qui ont pour toile de fond l'Ecosse et sa brume épaisse.
    Au XVIIIe siècle, Sarah, 14 ans est accusée de sorcellerie et chassée comme du gibier.
    Deux siècles plus tard, Ruth se marie à un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, veuf et père de deux enfants. Elle tente tant bien que mal de faire face au rôle qu'on lui impose.
    Puis, il y a Viviane, de nos jours, qui lutte contre l'alcoolisme et la dépression, tout en retrouvant le chemin de la maison familiale et de l'histoire de son aïeule.

    Beau et brillant ce récit a tout pour ensorceler !


  • par (Libraire)
    1 février 2022

    Un roman âpre et léger, rude et lumineux

    En Écosse, une demeure plantée face à la mer est le témoin de la vie difficile des femmes à travers les siècles.

    Une nouvelle plume à découvrir !


  • par (Libraire)
    21 janvier 2022

    Maison hantée...

    Portraits croisés de femmes soumises à la violence des hommes mais dont les voix résonnent encore…
    Page-turner qui secoue et qui envoûte, un magnifique cri de colère contenue…


  • par (Libraire)
    20 janvier 2022

    Beau et envoûtant

    Sur l'île de Bass Rock en Ecosse, soufflent les vents marins dans les brumes de l'Histoire...

    Au XVIIIe siècle, une jeune fille s'enfuit loin de tout pour fuir les accusations de sorcellerie. Un pasteur l'accompagne...

    Des siècles plus tard, Ruth vient d'épouser un homme, vétéran de la Seconde Guerre Mondiale et déjà père de deux enfants. Dans ce mariage, la solitude s'installe rapidement tandis que Ruth voit son mari rentrer de plus en plus tard et s'absenter de plus en plus souvent en raison de mystérieux voyages d'affaires...

    Soixante ans passent, cette fois-ci c'est Viviane qui vient poser ses valises à Bass Rock et ressentir à nouveau l'étrange atmosphère de la maison familiale où elle a passé son enfance. Cette même maison qui terrorisait son aïeule Ruth...

    Avec une écriture fine et ciselée, Bass Rock nous racontent trois générations de femmes face à un monde masculin et hostile. Une réussite entre poésie et mélancolie !


  • par (Libraire)
    20 janvier 2022

    Surprenant

    Trois femmes, trois époques différentes mais une même région, l’Écosse. Trois voix qui racontent la malveillance de homme face à la gente féminine.

    Au XVIIIe siècle, Sarah, 14 ans est accusée de sorcellerie, 2 siècles plus tard, Ruth se marie à un homme veuf père de 2 enfants et enfin Viviane, de nos jours, qui erre en alcool et dépression.

    Un livre empreint d'une atmosphère particulière, entre ambiance victorienne, contemporaine et une pointe de sorcellerie. Ce roman nous plonge au cœur de ces trois vies, à des siècles différents tout en liant ces femmes les unes aux autres.


  • par (Libraire)
    13 janvier 2022

    Conseillé par Manon R

    "Bass Rock" raconte l’histoire de trois femmes, trois destins à trois époques différentes. Il y a Sarah, une jeune fille accusée de sorcellerie au XVIIIe siècle. Ruth, qui vient d’emménager avec son mari Peter, un ancien vétéran de la Seconde Guerre Mondiale toujours absent pour affaires. Et puis il y a Viviane, qui retourne dans la maison de son ancêtre Ruth, pour la garder en bon état le temps qu’elle se vende.
    Dès les premières pages, Evie Wyld nous transporte à North Berwick, petite ville côtière écossaise face à laquelle surgit cet îlot, Bass Rock, témoin des vies qui passent. Et nous voilà embarqués dans une saga aux accents gothiques, portée par trois personnages féminins confrontés à la violence des hommes, à leur incompréhension, à leur négligence : des femmes, surtout, qui refusent de se soumettre aux hommes.

    Il y a dans ce roman une véritable atmosphère mystique, qui se place comme un linceul au dessus de ce décor écossais. "Bass Rock" est un roman absolument ensorcelant, à l'image de l'écriture d'Evie Wyld, à la fois contemplative et rythmée, poignante et captivante.


  • par (Libraire)
    13 janvier 2022

    Roman dans l'ambiance des embruns écossais

    Dans une demeure écossaise face à Bass Rock, l’île aux fous de Bassan, l’histoire progresse en alternant trois périodes et trois personnages féminins principaux, évoluant dans un lieu chargé de fantômes : Viviane, une quadragénaire célibataire un peu paumée assure le gardiennage de cette maison familiale mise en vente en ce début de XXIème siècle ; Ruth, mariée à un homme veuf avec ses deux enfants qui l’a installée dans cette même maison après la Seconde Guerre mondiale ; Sarah, adolescente de 14 ans, accusée de sorcellerie au XVIIIème siècle, sauvée de la vindicte populaire par un pasteur et son fils. Au fil des pages, nous découvrons les liens reliant ces femmes à travers les secrets qui les tourmentent. L’îlot de Bass Rock, tel un observateur immuable, calme et imperturbable assiste à leurs vies, séries d’erreurs sans intérêt ou heureux concours de circonstances, soumises aux désirs des hommes et à leur violence. L’auteure nous enveloppe dans les embruns mystérieux de l’Ecosse pour mieux nous plonger au cœur de ces femmes solidaires et en marge des sociétés des différentes époques.


  • par (Libraire)
    10 janvier 2022

    Conte gothique

    On s’y croirait, dans cette grande bâtisse écossaise pleine de courants d’air, observant la mer froide battue par les vents. L’atmosphère tendue nous enveloppe, nous enferme presque, dans cette maison pleine de fantômes et de regrets. Engagée par son oncle pour inventorier et trier meubles, tableaux et objets variés, Viviane se sent vite chamboulée par ses souvenirs. Dans la demeure familiale, elle redécouvre l’histoire de Ruth, qui vécut dans la maison après avoir épousé un vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Solitaire, « dérangée » diraient certains, Ruth a dû faire face à plus d’un traumatismes. Et que dire de Sarah, cette jeune femme de 14 ans accusée de sorcellerie et pourchassée… Jusqu’où peut aller la violence des hommes dès lors qu’une femme dérange ?
    Après deux romans remarqués, Evie Wyld (traduite une fois encore par Mireille Vignot) nous ensorcelle avec ce roman digne des contes gothiques et des plus grands romans féministes !