L'oiseau moqueur

Walter S. Tevis

Éditions Gallmeister

  • par (Libraire)
    2 mai 2021

    Ce livre, si vous avez la merveilleuse idée de vous immerger dans ses pages, deviendra à coup sûr un indispensable classique de votre bibliothèque, et vous aurez envie d'en parler tout autour de vous.
    Que serait un monde sans les livres et sans l'écriture?
    A la fois œuvre de science-fiction, roman d'apprentissage dans un monde à l'agonie, réflexion philosophique profonde et humaine et leçon d'espoir, "L'oiseau moqueur" est une expérience de lecture lumineuse, envoûtante et vertigineuse, un livre dont on ne veut surtout pas se remettre!


  • par (Libraire)
    2 mars 2021

    Conseillé par Anaëlle

    Bien des décennies après le XXIe siècle, les humains ont construit des robots permettant de les aider dans leurs tâches quotidiennes. Plus les années avancent et plus ces technologies se perfectionnent pouvant même réfléchir par elles-mêmes et diriger une entreprise. Aujourd’hui, alors que le XXIIIe siècle est déjà bien avancé, les humains se font plus rares, les naissances sont inexistantes et les êtres vivants survivent à l’aide de drogues.
    Par hasard, Paul Bentley, enseignant à New-York, découvre des carnets d’apprentissage de la lecture. Une notion qui lui est inconnue, oubliée avec les années et que personne n’a jugé utile de perpétuer. Cet homme va s’armer de patience et apprendre à manier les mots, les lire et les écrire afin que de nouveau l’humanité puisse apprendre.
    De nos jours, les avancées technologiques ne cessent de s’améliorer et bouleversent notre quotidien. A la limite de la science-fiction, ce roman nous interroge sur les progrès perpétuels de notre société et des conséquences qu’ils engendrent. Un livre à dévorer !


  • par (Libraire)
    24 février 2021

    Un superbe ouvrage dans l'esprit de Fahrenheit 451, où l'importance des livres, de la culture et des sentiments est indéniablement prouvée. Brillant !


  • 29 janvier 2021

    A découvrir !

    Et si les livres n'existaient plus ?
    Si le simple fait de savoir que l'on peut lire n'existait plus ?
    Ça semble inimaginable, et pourtant.

    C'est dans un futur aseptisé de toute curiosité intellectuelle que Walter Tevis nous plonge avec L'Oiseau Moqueur.

    Les humains ont délégué aux robots la gestion et le contrôle de la vie quotidienne.
    Pour eux, seul reste le savoir du peu dont ils ont besoin pour vivre, dans le confort et surtout dans l'inutilité de se poser des questions ou de chercher des solutions.
    Pour se divertir, il y a la drogue. Et la télé. Une vie paisible et sans problèmes, c'est ce qu'ils voulaient.
    Ils l'ont obtenue.
    Mais à quoi cela peut-il bien ressembler ?
    Pour le savoir, il vous suffit de lire cet excellent roman d'anticipation.

    Et, puisque vous en avez encore la possibilité, faites-le !
    « Détends-toi, ne te pose pas de questions », combien de fois avons-nous, tous, à un moment ou un autre, formuler le voeu silencieux que l'on nous dise cette phrase, pour être enfin allégés du stress des choix à faire, des décisions à prendre, des éternelles questionnements humains ?
    De loin ça paraît idéal. Un monde sans tracas, sans histoires, sans problèmes.
    On s'y est tellement habitués qu'au fil des générations les bases même de la réflexion ont été oubliées.
    Parmi elles, la lecture.

    Les livres n'existent plus. Personne ne s'en plaint, puisque de toute façon personne ne sait plus à quoi ça sert.
    Pour se changer les idées, la télévision et les psychotropes sont suffisants.
    Vraiment ?

    Spofforth est un Classe 9. le plus perfectionné des robots, presque plus humain que les humains.
    La seule chose qu'il ne peut pas faire, c'est mourir. Même si c'est son coeur le plus cher.
    Paul, lui, est un humain presque comme les autres. Sa seule différence réside dans le fait qu'il a retrouvé de vieux livres oubliés.
    Et des vidéos d'enfants qui apprennent à déchiffrer ces choses étranges.
    Alors il a appris, lui aussi.
    La rencontre de ces deux-là sera soit la meilleure des choses, soit la pire des calamités.

    Jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour avoir une vie facile ?
    Après cette lecture, la réponse ne vous semblera plus aussi évidente...
    À lire, absolument !


  • par (Libraire)
    30 décembre 2020

    Et si?

    J'adore les récits d'anticipation, ces images du futur, fantasmées ou craintes, souvent noires, souvent sous le joug de dictateurs, de robots intraitables, des mondes en déclin, ou déjà quasiment exterminés.
    Ici on retrouve tout un tas de liens, de références, d'images qui feront penser à tel livre, tel grand classique, tel film, et pourtant, parmi tout ces liens, il y a une voix, celle de Walter Tevis, un mélange de sérieux, et le frémissement joyeux de l'imagination, la peur, et des sentiments plus positifs qui se mêlent pour raconter une histoire passionnante, parfois drôle, émouvante, et selon le poids que vous lui accorderez terrifiante ou terriblement créative!
    ~~Aurélie~~