Le silence des vaincues

Le silence des vaincues

Barker, Pat

Charleston

  • par (Libraire)
    8 novembre 2020

    Briseis, Hécube, Andromaque, Hélène et les autres

    Il en est de l'Iliade et l'Odyssée comme du Larousse et du Robert, de Ginette Mathiot et Francoise Bernard, de One Piece et Demon Slayer, les partisans des uns sont irréconciliables avec les autres. Je suis fan de l'Iliade. Ulysse, ses ruses et son odyssée me fascinent moins que ces pauvres grecs et troyens qui s'épuisent dans une guerre sans fin, pauvres marionnettes qu'ils sont entre les mains des Dieux qui se jouent d'eux. Notre vie, quoi.
    Pat Barker apporte une brillante contribution aux multiples réécritures de l'Iliade (alors que vous me concéderez qu'à part James Joyce, l'Odyssée n'a pas fait de petits...).
    Briséis était reine de Lyrnessos, ville moins bien protégée que Troie et dont les grecs ne firent qu'un morceau, massacrant tous les hommes et réduisant les femmes en esclavage. Elle est offerte en trophée à Achille, le guerrier des guerrier, et assiste, depuis le camp des grecs à l'épuisant siège de l'irréductible Troie. Pat Barker revisite les immenses morceaux d'anthologie de l'Iliade (la colère d'Achille, la mort de Patrocle et le désespoir d'Achille, la conduite sacrilège d'Achille avec le corps d'Hector, et l'éternellement bouleversante visite nocturne de Priam venu réclamer le corps de son fils Hector auprès d'Achille). La réussite de Pat Barker est de nous faire vivre ces moments à travers le regard et les silences de Briséis, et à travers elle, à travers le regard de toutes les femmes qui dans les guerres de tous les temps, perdent leurs hommes, pères, fils, enfants, et souffrent dans leur chair des violences de la guerre. Avec une plume parfois triviale, parfois incandescente, et soulignée d'une sourde et douloureuse émotion, Pat Barker rend compte de l'exceptionnelle modernité de cette histoire de bruits et de fureurs.


  • par (Libraire)
    31 octobre 2020

    La Guerre de Troie du point de vue des vaincuES:
    C'est Briséis, jeune Troyenne et trophée de Guerre d'Achille qui ouvre la voix...
    Car elles sont nombreuses les grandes oubliées de cette histoire, qui débuta pourtant à cause d'elles.
    A toutes es silencieuses, victimes et résilientes.

    Pauline


  • par (Libraire)
    24 octobre 2020

    La guerre de Troie vue par Briséis

    La guerre de Troie, vous allez me dire, on connaît ! Pas besoin d'un énième livre sur le sujet... Détrompez-vous ! Et imaginez : et si les véritables héros de la mythologie n'étaient pas ceux que l'on croit... et si, enfin, on donnait la parole à celles que l'on n'écoute pas d'habitude... Pat Barker, dans ce formidable roman, nous plonge dans l'histoire en adoptant le point de vue de Briséis et des autres femmes réduites en esclavage par les Grecs.
    Rigueur historique, plume acérée, émotion et empathie sont au rendez-vous pour ce roman historique magistral !