Disparaître dans la nature

Evan Ratliff

Marchialy

  • par (Libraire)
    23 mai 2020

    L'individu face à la société

    L'auteur prouve dans ce livre qu'il est impossible d'être invisible et libre dans notre société moderne hyper connectée.
    Un ouvrage qui fait froid dans le dos !


  • par (Libraire)
    19 mars 2020

    Ce qui se remarque au premier abord, c'est que ce livre est un très bel objet ! Une magnifique couverture de Guillaume Guilpart, un soin tout particulier apporté par les éditions Marchialy à la mise en page, à la typo et aux pages de titre !
    Deux récits en tête bêche : d'un côté, Evan Ratliff, journaliste, nous raconte une folle expérience, sur le mode gonzo (journalisme en immersion). Son projet ? Disparaître pendant un mois ! Le journal pour lequel il travaille, The Wired, et lui, promettent une récompense de 5000 dollars à la personne qui le retrouvera. Mais comment ne pas laisser de trace à l'heure du numérique ? Comment changer d'identité ? Comment transformer son apparence ? Quelles sont les difficultés, les obstacles ? Evan Ratliff raconte sa fuite, mais aussi la traque lancée par de nombreuses personnes qui s'échangeaient notamment des infos en ligne.
    Et de l'autre côté, un article du même journaliste indépendant sur différentes tentatives de "disparition volontaire", notamment celle d'un cadre endetté qui chercha à faire croire à sa mort pour échapper à ses problèmes...
    Courts, dynamiques, passionnants, ces deux récits de "non fiction" (parfaitement traduits par Charles Bonnot) se penchent sur une question fascinante : comment réussir à disparaître et changer de vie ?


  • 13 mars 2020

    vie moderne

    2 récits sur l’anonymat à l’ère numérique dans un même ouvrage : l’histoire d’une traque haletante, la rencontre avec un homme qui a voulu disparaître.

    Le hasard a fait que je commence par l’histoire du journaliste Evan RATLIFF qui programme de disparaître pendant 1 mois. Il a soigneusement programmé son coup, et offre 5 000 dollars à celui qui le découvrira.

    Les chapitres alternent le récit d’Evan et l’organisation de ceux qui le traque.

    Puis je retourne le livre et lit Dans la nature : l’histoire de Matthew Allan Sheppard qui décide de disparaître dans la nature suite à des problèmes dans son travail.

    Les deux récits nous montrent que l’on ne peut jamais complètement disparaître dans la nature. On fera toujours un faux pas à plus ou moins long terme, qui nous trahira. Les chasseurs, eux, peuvent faire autant de faux pas qu’ils veulent, ce qui est un rapport de force déséquilibré dès le départ.

    Pour changer de vie, il ne faut pas seulement changer de lieu, il faut commencer par se changer soi-même.

    L’image que je retiendrai :

    Au fur et à mesure des jours, Evan prend des photos de ses transformations physiques.

    https://alexmotamots.fr/disparaitre-dans-la-nature-evan-ratliff/