Croc fendu

Croc fendu

Tanya Tagaq

Christian Bourgois

  • 21 août 2020

    Un premier roman prometteur

    Ce premier roman de Tanya Tagaq "Croc fendu" aux Editions Bourgois a beaucoup de force !
    Il ne vous laissera pas indifférent. Et si en plus vous aimez la poésie et les contes alors, partez à sa découverte.
    Vous vous laisserez emporter par son personnage principal, jeune fille allant vers l’âge adulte dans le grand nord canadien des années 70 où les coutumes ancestrales et l’attachement à la Nature sont omniprésents.


  • par (Libraire)
    20 août 2020

    Croc fendu tient d'un rituel chamanique qui aurait la frénésie et l'étrangeté des aurores boréales.

    Ce roman bouscule, l'on passe d'une scène joyeuse ou cocasse à l'effroi le plus sidérant, d'une poésie presque rendue à l'épure, à la violence des mauvais sorts de la vie quotidienne. L'auteure ne veut en aucun que l'on se tienne dans une lecture confortable, d'une page à une autre tout chavire.
    Quand la vie de tous les jours devient insupportable il est parfois salutaire d'invoquer le pouvoir des esprits, notre place sur cette terre viendrait de:"la réverbération de nos ancêtres, le chant de notre être présent. Nous n'existons pas en tant qu'individus, mais comme la vaste accumulation de tout ce qui a vécu avant nous."
    Et avant nous il y a eu de nombreuses tempêtes, beaucoup d'alcools bus, de drogues reniflées et de mains gluantes glissées entre les cuisses..toujours en douce...violence.
    Croc fendu c'est aussi les rires, les blagues, l’insouciance la complicité des adolescents. Des jeux, des paris des provocations qui donnent le tournis de la joie et des petites peurs mêlées. Ça veut mordre la vie à pleines dents comme le ferait un jeune chien Husky.
    Croc fendu est un passage qui mène du monde de l'enfance à une incertaine vie d'adulte.
    "A mon réveil, je souffrais déjà et je n'ai jamais cessé depuis."

    "Mon pas sur le gravier
    Poumon de givre
    Ivre de gaieté
    Ivre de violence
    Ivre de jouissance."


  • par (Libraire)
    1 juin 2020

    Spirituelle animalité

    Il y a cette jeune fille, cette voix, les amis, la famille, la Nature, les animaux, les esprits. Il y a tout ça. Et il y a cette écriture singulière, la poésie, comme une incantation, lien direct entre la Terre et les Esprits. Ceux qui traversent, possèdent, nourrissent, accompagnent, menacent. Et les Hommes, ceux qui accompagnent, menacent, possèdent... Vous comprenez... Ce livre est une véritable expérience, de lecture, d'ouverture d'esprit, de voyage multi-dimensionnel, singulière, unique.


  • 3 avril 2020

    Arctique

    Attention, en ouvrant ce roman, il faut être prêt à lire une rêverie hallucinée teintée de réalité.

    L’auteure mêle poésie et roman, description de sa vie d’enfant puis de jeune fille et voyage chamanique.

    La narratrice raconte l’amitié, l’amour parental, l’art du camouflage et de la survie, la cruauté aussi. Elle connaît l’ennui et l’intimidation. Les ravages de l’alcool, la violence sourde, la menace des hommes, le courage d’aimer les petites peurs. Elle connaît le pouvoir des esprits. Elle scande en silence la puissance brute, amorale, de la glace et du ciel.

    C’est l’histoire d’une fille qui devient femme, en s’appropriant son corps, sa culture, sa voix.

    Dans un poétique mélange de réalité et de rêverie, l’auteure nous pousse à reconsidérer les frontières de notre monde entre nature et culture.

    L’image que je retiendrai :

    Celles des couleurs jaunes et vertes très fortes.

    https://alexmotamots.fr/croc-fendu-tanya-tagaq/


  • par (Libraire)
    18 mars 2020

    Fin des années 1970, extrême nord du Canada, village Inuit. Une jeune fille nous raconte ce que c'est que de vivre au soleil de minuit, dans une communauté dont les coutumes, la culture et les traditions sont méprisées... On est loin du cliché de la beauté de la nature et de la richesse d'une culture ancestrale : violence des hommes envers les femmes, des lycéennes envers d'autres, ravages de l'alcool et des drogues en tout genre...
    Mais c'est aussi l'histoire d'une adolescente qui devient peu à peu une femme, qui s'impose, qui n'a plus peur... La langue est superbe, mélange de prose et de poésie, images oniriques et crudité du quotidien !