Rebellez-vous !

Rebellez-vous !

Marie Laguerre, Laurène Daycard

L'Iconoclaste

  • par (Libraire)
    14 janvier 2020

    La fin du silence

    « Le silence est une immense violence », tels ont été les mots d’Adèle Haenel lors de son témoignage sur les violences qu’elle a subies adolescente. C’est après une agression et pour lutter contre ce silence qui empoisonne que Marie Laguerre a décidé de parler, puis d'écrire !
    Alors qu’elle rentre chez elle, dans le quartier de Belleville à Paris, elle croise un homme qui l’interpelle par un bruit de succion, lasse d’être importunée quotidiennement, elle répond cette fois un « ta gueule ». L’homme s’énerve, lui jette un cendrier et la frappe au visage. La vidéo de cette agression, filmée par la caméra de surveillance d’un café, est devenue virale sur le net. Après le mouvement #metoo, la parole et l’écoute se libèrent. Marie décide de porter plainte et de témoigner, de s’investir pour lutter contre le harcèlement sexuel et la violence dont les femmes sont victimes dans les espaces publics (en France, 58 % des femmes de 20 à 24 ans estiment avoir subi des violences dans l’espace public au cours de l’année) ! Après des interviews, des conférences et un procès, Marie Laguerre se lance dans l’écriture d’un livre, avec l’aide de Laurène Daycard. Dans cet ouvrage, elle raconte l’agression et ses conséquences, mais aussi son parcours. Un parcours qui, comme celui de toutes les petites filles, est semé de ce qu’on appelle le « sexisme ordinaire » : prendre le moins de place possible, faire le moins de bruit possible, être polie, discrète, jolie… Dès l’école, on apprend que « le masculin l’emporte sur le féminin », cela peut paraître anodin, mais Marie Laguerre prouve qu’il est nécessaire de déloger le sexisme partout où il s’infiltre, que c’est le seul moyen de lutter contre les violences sexistes ! Ce témoignage, accompagné du manifeste publié initialement en ligne, est également assorti d’un « manuel de la rébellion » absolument fantastique ! Celui-ci vise à faire des femmes des « rebelles averties », et des hommes des « alliés ». Il y est question des stratégies d’évitement, de posture et de gestuelle à adopter, de conseils si l’on veut passer à l’action ou si l’on a été victime d’agression ; des façons de repérer le sexisme et la violence au sein du couple, au travail, à l’école ou sur les réseaux sociaux... Cet ouvrage devrait être conseillé à toutes les femmes, mais aussi à tous les hommes. Pour une prise de conscience salutaire, pour changer les comportements, pour une justice transparente, pour une éradication des violences sexistes… Il est grand temps !