L'Habitude des bêtes

L'Habitude des bêtes

Lise Tremblay

Delcourt Littérature

  • par (Libraire)
    22 octobre 2018

    Un roman boisé et enneigé

    Si vous aimez la nature, la forêt, les loups, la neige, les grands espaces, le Canada, votre chien, les hommes, les récits de Jack London, ce roman a été écrit pour vous ! Avec en prime, une pointe d'accent québecois, un vocabulaire fleuri et le parfum des sous-bois !


  • 26 août 2018

    Une grande bouffée d'oxygène !

    Ce roman est d’une force et d’une vérité incroyable. Le lecteur prend une grande bouffée d’oxygène, de simplicité et de lâcher prise. La solitude est magnifiée et apparait comme nécessaire pour se ressourcer. Tout est beau même la mort, qui devient quelque chose de naturel contre laquelle on ne lutte pas. C’est aussi un livre sur la vieillesse, sur le bien vieillir… On revient à l’essentiel.


  • 24 août 2018

    Québec

    Une écriture ciselée, des personnages évoqués par petites touches, une situation de crise autour de la présence du loup, une famille influente qui fait la loi, et un chien sur le point de mourir.
    De courts chapitres qui alternent passé et présent : l’histoire d’un dentiste qui se voit offrir un chiot et qui décide alors de changer de vie. Un divorce, une fille de 34 ans qui se cherche et qui a coupé les ponts avec sa mère.
    Mais aussi des amis proches du personnage principal, tous attachants.
    Un texte fort dans lesquels les bêtes ne sont pas forcément les animaux.
    L’image que je retiendrai :
    Celle de la vielle Mina pleine de sagesse qui ne souhaite pas être réanimée.

    https://alexmotamots.fr/lhabitude-des-betes-lise-tremblay/


  • par (Libraire)
    21 août 2018

    Dans un village au Canada

    Benoît Lévesque était dentiste, père et mari absent, il préférait grimper dans son avion et survoler les terres du Nord plutôt que de s’occuper de sa fille, en proie à de graves troubles psychologiques. Quand un vieil indien lui a confié un chiot, Dan, sans même lui demander son avis, Benoît a changé de vie… Trop tard, sa femme l’avait déjà quitté et sa fille était en grande difficulté. Depuis, Benoît et Dan se sont installés dans un chalet, au cœur d’un parc national canadien, changeant totalement de vie ! Alors qu’un nouvel automne s’installe, la présence menaçante des loups est décriée par certains et ravive surtout d’anciennes et virulentes querelles entre habitants, faisant monter la tension… Pour Benoît, ces préoccupations semblent vaines ; son chien est en train de mourir tandis que sa fille, elle, semble remonter la pente ! À la fois roman intime et magnifique ode à la nature, L’habitude des bêtes nous plonge dans ce village canadien à l’atmosphère inquiétante !