Le champignon de la fin du monde

Le champignon de la fin du monde

Tsing, Anna Lowenhaupt

La Découverte

  • par (Libraire)
    17 octobre 2017

    1, 2, 3, nous irons au bois !

    Amateurs de sociologie, d’économie, d’histoire, de géologie, de botanique, de cuisine ou d’écologie, ce livre est fait pour vous ! Non, je ne fais preuve d’aucune forme d’exagération ! Le Champignon de la fin du monde est un ouvrage passionnant, regorgeant de notions sur des sujets variés et amenant le lecteur à réfléchir dans toutes ces disciplines…

    Mais quel est donc ce champignon prodigieux ? Il s’agit du matsutake, un champignon qui fit son apparition dans les forêts autour de Nara et de Kyoto, exploitées à outrance pour alimenter les forges de la région et construire les temples. Précisons que le matsutake pousse dans les zones perturbées par l’action de l’homme, souvent sur les pins rouges, arbres poussant eux-mêmes sur les sols minéraux et ensoleillés laissés par la déforestation… Devenu d’abord un symbole japonais pour l’automne, au même titre que les cerisiers en fleur du printemps nippon, il s’est ensuite transformé en produit de luxe dans les années 1970, époque où l’urbanisation a fait baisser l’exploitation forestière, transformant ce champignon en un produit d’une grande rareté ! Quand on s’est rendu compte que le matsutake poussait aussi à l’étranger, notamment dans les forêts de l’Oregon, le capitalisme s’en est mêlé et des exportateurs ont fait leur apparition, exploitant des populations en situation précaire pour la cueillette…

    En suivant l’incroyable odyssée de ce champignon, Anna Tsing nous embarque pour un voyage à travers les ruines laissées par le capitalisme, mais où une nouvelle forme de vie apparaît parfois ! Traduit par Philippe Pignarre, cet ouvrage impressionnant vous surprendra et vous fera voir la cueillette des champignons d’une tout autre manière ! À vos paniers !