Jeux de miroirs

Jeux de miroirs

Eugen-Ovidiu Chirovici

Les escales éditions

  • 16 septembre 2017

    Miroir, mon beau miroir...

    Eugen Ovidiu Chirovici, un nouveau venu dans le monde du polar, est roumain (ce n’est pas banal), il écrit depuis peu ses livres en anglais dont le dernier, « Jeux de miroirs », a été vendu dans trente-huit pays. Son roman démarre sans temps mort puisque dans les trois premières pages, il nous donne un aperçu de l’intrigue : l’agent littéraire, Peter Katz, reçoit le manuscrit d’un certain Richard Flynn. Celui-ci se souvient de sa période universitaire, à Princeton, à la fin des années 80. Il filait alors le parfait amour avec sa co-locataire Laura Baines, qui lui avait présenté Joseph Wieder, une sorte de professeur Nimbus excentrique, totalement préoccupé par ses recherches en psychologie cognitive.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • 30 mai 2017

    thriller

    Il y avait longtemps que je n’avais pas lu un bon Tuniraspastecoucher.
    Une écriture fluide, une intrigue passionnante, je dois avouer que j’ai adoré chercher qui avait bien pu tuer le célèbre professeur : son homme à tout faire un brin perturbé ; son étudiante préférée ; ou le petit ami jaloux ?
    Et puis deux protagonistes mènent l’enquête : un journaliste d’investigation dans la seconde partie, puis un ex-policier qui n’a pas pu à l’époque résoudre l’affaire dans la troisième et dernière partie.
    Si je n’ai pas compris le jeu de miroirs du titre, j’ai aimé la mise en lumière du rôle de la mémoire : nous sommes persuadés que nos souvenirs sont justes alors qu’ils ne le sont pas toujours.
    Une analyse du rôle et des dangers de la mémoire.
    Toutefois, l’auteur lance des pistes qui ne vont pas au bout : pourquoi insister sur les portraits disparus du narrateur alors qu’ils n’ont par la suite plus d’importance ? Quel rôle tient vraiment l’hypnose dans les traitements du Professeur Wieder ? Pourquoi le manuscrit caché dudit Professeur comportait plusieurs types d’écritures ?
    Ceci dit, j’ai été happée par cette histoire, et j’ai vraiment passé un très très bon moment.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la cachette du manuscrit découverte par hasard au fond du bas d’un placard derrière une cloison. Or, ce manuscrit a disparu.

    http://alexmotamots.fr/jeux-de-miroirs-eugen-ovidiu-chirovici/


  • par (Libraire)
    28 février 2017

    Conseillé par FLorence

    Un agent littéraire américain, Peter Katz, reçoit un manuscrit d’un ancien étudiant de Princeton, Richard Flynn,qui revient sur le meurtre du professeur Joseph Wieder, fait divers qui a défrayé la chronique dans les années 80. L’auteur n’a fait parvenir que le début du roman. Malheureusement il meurt peu de temps avant que Peter ne cherche à le contacter et le reste du manuscrit est introuvable! Peter engage alors un journaliste, John Keller, qui se lance tête baissée dans une enquête minutieuse.
    La construction du roman est originale : une mise en abyme et trois narrateurs qui, chacun leur tour, emmènent le lecteur vers l’élucidation tout en remettant en cause les théories de la précédente. A partir du roman de Flynn, ils vont tirer les fils, multiples et entremêlés : qui dit la vérité ?
    Une lecture addictive !


  • par (Libraire)
    15 février 2017

    Une intrigue époustouflante !

    Lorsque Peter Katz, agent littéraire, se plonge dans Jeux de miroirs, un manuscrit qu’il vient de recevoir, il est loin de se douter de tout ce qui se cache derrière ce titre… Prenant pour point de départ le meurtre d’un professeur de Princeton dans les années 1980, le roman passionne dès les premières pages. Mais Peter n’en a reçu que les premiers chapitres et est bien décidé à contacter l’auteur, qui a réellement été mêlé à l’affaire, afin de lui demander les chapitres manquants et de faire publier le texte! Quand il découvre que l’auteur est sur son lit de mort et que la suite du manuscrit est introuvable, il décide de faire appel à un journaliste de renom pour essayer de démêler tous les fils de cette histoire incroyable…
    Absolument passionnant de bout en bout, Jeux de miroirs entraîne le lecteur dans les méandres de l’âme humaine, entre apparences et faux-semblants, pour une enquête stupéfiante dont les personnages s’avèrent redoutables. Entre polar, littérature et peinture des États-Unis des années 1980, ce roman est une pépite d’ingéniosité et une franche réussite !


  • par (Libraire)
    7 février 2017

    Jeux de miroirs, jeux de dupes ...
    Embarquez pour un voyage à travers une galerie de miroirs déformants, tout est à la fois vrai et faux !
    Un suspense qui vous tient en haleine jusqu'à l'ultime révélation !
    Un puzzle impossible à reconstituer ...

    J'ai terriblement aimé !!!